Bouhcine Messaoud : «Réformer le champ artistique et attribuer un quota pour les rôles»

Bouhcine Messaoud  : «Réformer le champ artistique et attribuer un quota pour les rôles»

ALM : Sur quoi ont porté les travaux du conseil central organisés récemment à Bouznika ?
Bouhcine Messaoud : Le conseil central a tenu sa réunion sous le thème «La protection juridique des droits de l’artiste». Lors de cette rencontre, plusieurs projets ont été discutés et proposés dont des mesures urgentes. Ceux-ci consistent au respect du salaire minimum garanti dans les contrats conclus entre les producteurs, les acteurs et les scénaristes en vue de mettre un terme à la détérioration du niveau des productions artistiques et promouvoir leur qualité. Le syndicat a fait appel en premier lieu à la réforme du champ artistique, notamment l’application de la loi relative à la couverture médicale et à mettre en place des structures devant répondre aux besoins sociaux des artistes. Pour bien réorganiser le secteur culturel, le SMPT a fait appel en deuxième lieu à l’adoption d’un quota en matière d’attribution de rôles aux artistes titulaires de la carte d’artiste dans les productions cinématographiques, de télévision et théâtrales. On a discuté la nécessité de réviser la loi sur l’artiste dans la perspective d’opérer une distinction entre les différents genres artistiques. De même, la préservation des droits d’auteur est l’un des points discutés lors de ce conseil.

Comment évaluez-vous l’année culturelle 2012 ?
D’importantes réalisations ont été effectuées lors de l’année 2012. Concernant le théâtre, le Maroc sera présent pour la deuxième année à la compétition du théâtre arabe. L’année 2012 a été pour les professionnels de théâtre marocains une année de départ pour la réalisation des projets structurels, de lutte pour la défense de leurs acquis et l’expression de leurs aspirations à un théâtre structuré et désiré par le public.

Vous êtes professeur à l’Isadac, acteur et metteur en scène, quels sont vos projets ?
Pour l’instant, je suis très préoccupé par les activités syndicales. Mais, il y aura dans les prochains jours un projet commun avec la compagnie française «Pompes & Macadam». Ce travail dont je suis le metteur en scène consiste à proposer au public l’adaptation de la pièce culte du duo Agnès Jaoui-Jean-Pierre Bacri, «Un air de famille».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *