Caftan 2002 : Rouge est la couleur

Un «kmiss», tunique légère, le «caftan», la pièce maîtresse et la «dfina», tissu fin et léger qui recouvre le tout. Trois éléments qui font ce que le Maroc a de meilleur en matière d’élégance vestimentaire et de haute de couture.
La créativité des modèles, la richesse des étoffes et des broderies, la qualité de l’ouvrage et des finitions et surtout le génie de l’artisan marocain ; seul le caftan traditionnel réussit à réunir toutes ces composantes pour aboutir à un véritable objet d’art.
Un objet d’art que l’on devait faire vivre à travers un événement de mode qui en soit le symbole et le porte-drapeau. Caftan. Cela fait 6 années que Caftan offre une vitrine prestigieuse de la création marocaine en matière de mode. Le rendez-vous se répète encore une fois cette année pour une nouvelle édition. Mais il ne ressemble nullement à aux éditions qui l’ont précédées. Et pour cause, l’événement phare de la mode au Maroc, qui se déroulait pendant une seule soirée s’étalera désormais sur toute une semaine. Il faut dire que l’éternité ne saurait rendre hommage à cet autre éternel… féminin. Placé sous le thème du rouge, le but est de faire rêver en permettant l’éclosion et la découverte de la créativité et le savoir-faire des stylistes marocains et moyen-orientaux. Un seul mot d’ordre : la passion. Ainsi, l’on assistera au défilé des grands couturiers marocains et étranger, les personnalités les plus en vue du show-business et, cela va sans dire, les plus belles des top models. Paco Rabanne, Jean-Paul Gauthier, Yves Saint Laurent. Tous sont , entre autres, passés par là à travers leurs créations. De véritables chef-d’oeuvres que seules des mannequins vedettes, telles Adriana Karembeu, Estelle Hallyday ou Kristina Semenovskaia, savent si bien porter. Sans parler de la présence des stylistes marocains, comme Amina Ben Moussa et Zakia Chraibi qui se sont brillamment illustrées lors de la précédente édition, qui seront également présents.
Le programme démarre avec trois journées consacrées à des défilés de sélection des 100 plus beaux caftans. Une sélection qui sera effectuée par un jury international et à laquelle ne prendront part que les professionnels et les journalistes. La place sera par la suite cédée au Show final. La grande nouveauté de l’édition 2002 réside dans l’introduction d’un passage spécial où la djellaba marocaine, habit traditionnel par excellence, sera revisitée par la touche spéciale des stylistes. Et Ce sera dans un véritable feu d’artifice que l’événement sera clôturé, avec un bouquet final tout en rouge.
Au-delà de l’événement, Caftan soit aussi un combat mené contre l’analphabétisme en encourageant la scolarisation des jeunes filles dans le milieu rural. Ainsi, cette année encore, la totalité des bénéfices réalisés sera versée au Comité de soutien à la scolarisation des filles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *