Carlos Peirat : «Il faut investir pour les stars»

Carlos Peirat : «Il faut investir pour les stars»


ALM : One Way Concept fait appel aux stars internationales pour venir animer des concerts au Maroc. Comment se déroule le contact avec leurs managers ?

Carlos Peirat : Le contact, c’est moi-même. Grâce à mon travail pendant dix ans à Paris et à Londres, j’ai pu rencontrer plusieurs managers en travaillant avec des maisons de disques françaises. Donc, j’ai pu constituer un agenda bien fourni avec les coordonnées des agents, managers, maisons de production et de disques qui me sont très utiles aujourd’hui.

Quel est selon vous le secret de la réussite de tels évènements ?
Pour réussir, il faut organiser des évènements qui plaisent au public marocain et aux étrangers résidents au Maroc. Je pense qu’il faut au préalable se renseigner sur les goûts du public avant de prendre le risque de faire appel au stars pour animer des concerts.
Autre critère à prendre en considération c’est celui de l’actualité des artistes. Si c’est un nom qui passe beaucoup à la radio et à la télévision à travers des clips et des émissions par exemple, on garantit le succès du concert. Il ne faut pas oublier non plus toute la communication avant et après l’événement. Enfin, on doit s’attacher à l’installer confortablement durant la soirée.

Quelles sont les difficultés auxquelles vous avez dû faire face durant un an et demi d’exercice ?
Les imprévus parfois dans le planning de certains artistes modifient ce que nous avons prévu. Certains artistes nous envoient des fiches techniques aux charges assez lourdes. Le plus souvent, ils demandent un matériel précis qui coûte très cher. La facture devient encore plus élevée lorsque nous devons rapporter le matériel par fret. C’est un financement supplémentaire à prévoir.

Y a-t-il des contraintes ?
Il y a en effet plusieurs contraintes. Surtout, le risque de production car c’est un investissement de notre poche. Si le concert ne marche pas, nous perdons notre investissement. C’est pour cette raison que nous essayons d’organiser des spectacles susceptibles de plaire au public pour s’assurer une salle comble. Mais heureusement que nous avons les sponsors. Sans sponsors, aucune société de production ne peut s’engager à faire des spectacles.

Qu’imposent généralement ces stars dans leur cahier de charges ?
Certaines stars ne demandent pas grand-chose de spécial. Parmi les exigences, on peut énumérer les billets d’avion en business class. Ils demandent également d’être logées dans un hôtel et d’être transférées dans des voitures de luxe. Certaines stars exigent une nourriture végétarienne et des repas spéciaux.

Pensez-vous pouvoir continuer à inviter ces stars d’une manière régulière ? Quelle est votre astuce ?
Il n’y a pas d astuce. Il faudrait uniquement agir en tant que professionnel en respectant ce que nous signons dans les contrats. Nous sommes appelés également à chouchouter l’artiste.
L’organisation doit être irréprochable. Tout doit être respecté : le planning et les petits caprices. Il est essentiel que l’artiste se sente en confiance. Ils aiment être bien traités et adorent visiter les veilles médinas, découvrir la cuisine locale et acheter des cadeaux pour leurs proches. Une fois ces conditions réunies, les artistes repartent avec le sourire. Contents et satisfaits, ils racontent de belles choses sur leur séjour à leurs proches. L’image du Maroc s’en trouve plus embellie à leurs yeux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *