Carte de l’artiste : Mohamed Benhsaine préside la commission

Carte de l’artiste : Mohamed Benhsaine préside la commission

La Commission de la carte de l’artiste et de la carte professionnelle des techniciens et administrateurs exerçant dans le domaine artistique vient d’être installée.

L’annonce est faite par le ministère de la culture et de la communication qui en révèle la composition. Présidée par Mohamed Benhsaine, directeur du Théâtre Mohammed V, la commission est composée de Hanane Talha (représentante du département de la communication), Jamal Lamti (représentant de l’autorité gouvernementale chargée des MRE). Les  membres chargés des discussions avec les organisations professionnelles étant, entre autres, Hassan Hamouch (réalisateur) et Lhoucine Achaabi (critique et réalisateur).

Pour le ministère, l’installation de cette commission «traduit l’importance du rôle que jouent les artistes, toutes catégories confondues, dans la préservation de l’identité nationale et le renforcement de sa stature dans le concert des civilisations et cultures». A propos de cette initiative d’installation, le département de Mohamed Laâraj précise que celle-ci vise à accompagner la créativité artistique et à développer le soutien qui lui est apporté sur les plans législatif et financier.

L’objectif étant, selon la même source, de permettre aux artistes et créateurs marocains de jouir d’un statut juridique qui préserve leur dignité et leur situation financière, sociale et professionnelle. «L’initiative entend également encourager les institutions de production culturelle et artistique», ajoute la même source. Cette démarche se veut, de plus, de créer les fondements de nouvelles pratiques de diffusion des productions en accord avec les mutations économiques et sociales, ainsi qu’à favoriser la participation effective de l’entreprise artistique au développement de l’industrie culturelle. «Garantir des conditions de travail adéquates aux artistes ainsi que leur accès aux subventions, aux infrastructures d’accueil, à la formation et à la protection sociale qui correspond à leur travail et aux compensations qui conviennent à leurs efforts sont autant d’objectifs que se fixe la commission», enchaîne le département de M. Laâraj.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *