«Casa Ciné» souffle sa troisième bougie

«Casa Ciné» souffle sa troisième bougie

La troisième édition du Festival de Casablanca «Casa Ciné» se tiendra du 31 octobre au 6 novembre prochain avec au menu une programmation riche et variée. Une centaine de projections comprenant des documentaires, des panoramas, des avant-premières, des films d’animation… ainsi que plus de 70 films inédits au Maroc seront projetés dans le cadre de ce festival. «Cette grande diversité dans les genres programmés dans le cadre du festival émane d’une profonde volonté par laquelle on vise à affirmer que le cinéma n’est pas un seul genre mais plusieurs genres à la fois…», a affirmé à ALM Hicham Abkari, directeur artistique du Festival Casa ciné. Grâce à sa programmation mêlant plusieurs genres à la fois, ce rendez-vous artistique se donne comme objectif  de montrer au plus grand nombre les plus belles productions cinématographiques. «Rendre la culture accessible à tous est l’objectif principal de ce festival… Cette volonté de généralisation culturelle est très claire dans le choix des sites dans lesquels le festival aura lieu. On a même procédé à l’aménagement de salles en plein air dont une au complexe omnisports Sidi Moumen… Ce festival vise également de rendre aux salles obscures leur prestige d’antan. La ville de Casablanca comptait le plus grand nombre et les plus prestigieuses salles de cinéma d’Afrique…», explique Hicham Abkari. Par ailleurs, la troisième édition du Festival Casa Ciné rend hommage au réalisateur Saâd Chraïbi. Rochdi Zem, ainsi que John Abraham, sont également à l’honneur de Casa ciné. Sept sites différents de la capitale économique abriteront la troisième édition du festival. Que ce soit dans des salles de cinéma ou en plein air, les cinéphiles auront rendez-vous sept jours durant avec des diffusions et des rediffusions de films de qualité. Pour la plupart inédits au Maroc, les films programmés dans le cadre de ce festival représentent une véritable aubaine pour les cinéphiles marocains. Le large public aura rendez-vous avec le cinéma sur différents sites, notamment la Place Rachidi, le complexe omnisports Sidi Moumen, Le Mirage (Hay Mohammadi), le Complexe Touria Sekkat (Hay Batha). Les sites Sidi Moumen, Touria Sekkat et  Le Mirage se prêteront particulièrement aux projections pour le jeune public. Les cinéphiles se rendront au cinéma Lynx, au Mégarama qui sera réservé aux avant-premières, notamment «Casa naïda» de Farida Belyazid et «Islamour» de Saâd Chraïbi… au Complexe Touria Sekkat et les étudiants rencontreront le cinéma à la Faculté de Aïn Chock. L’accès aux sites du festival est gratuit, à l’exception du multiplexe Mégarama, réservé aux avant-premières et sur invitation, et du cinéma Lynx dont le prix d’entrée a été fixé symboliquement à 5 dirhams. Après les deux éditions précédentes, Casa ciné débarque avec un nouveau visage où beaucoup de nouveautés sont à l’ordre du jour. «Avant tout, Casa Ciné est devenu un festival à part entière. Il fait toujours partie du festival de Casablanca, mais il a désormais son autonomie spatio-temporelle. Deuxièmement, le festival est plus éclaté cette année. Il est éclaté sur la majorité de l’espace casablancais, en plus d’une plus grande diversité de genres et de films programmés… », a affirmé le directeur artistique du festival. Loin du cinéma et des salles obscures, Casa Ciné sera également une belle occasion pour rencontrer les professionnels du secteur. Réalisateurs, acteurs, techniciens… venus des quatre coins du monde seront présents lors de ce festival. Les organisateurs prévoient également l’organisation d’un colloque sur le film documentaire et de plusieurs tables rondes à la Faculté Aïn Chock de Casablanca.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *