«Casa ville inventive, un regard hollandais» : une composition d’expériences de six Néerlandais

«Casa ville inventive, un regard hollandais» : une composition d’expériences de six Néerlandais

«Casa ville inventive, un regard hollandais», est une création originale de six Néerlandais (l’équipe Ici) installés à Casablanca en fin d’été. Cette exposition qui réunit ces jeunes talents se tiendra du 5 au 17 octobre à l’église du Sacré Cœur de Casablanca. Cet événement est organisé sur l’initiative de l’ambassade du Royaume des Pays-Bas à Rabat, en partenariat avec la ville de Casablanca, la Fabrique culturelle, KHK Extramuros et Casa Mémoire à l’occasion des 400 ans de relations économiques entre les Pays-Bas et le Maroc. L’équipe d’ «ICI» est une composition d’expériences de Sophie Krier, Bas van Beek en Erik Wong et d’autre jeunes créateurs tels Dawn Hourigan, Sjoerd Jonkers et David van der Veldt. Elles sont enrichies par le savoir de designers, cinéastes, photographes, musiciens et producteurs basés à Casa. À l’issue de deux mois de travail, l’église du Sacré Cœur de Casablanca accueille une présentation aussi dynamique. «Dynamique dans le sens où, à part des objets, des photos et des vidéos, artisans, créateurs et performeurs marocains y trouveront également un rôle approprié», indiquent les organisateurs de l’évènement. Ces jeunes créateurs voient Casablanca comme une source d’inspiration, comme un réseau de production, mais surtout comme une ville avec sa propre culture et dynamique. «La manifestation à l’église est une tentative de reproduire avec un regard néerlandais la réalité d’ici, de Casa, cette ville insolite, débrouillarde, laboratoire de modernité», ajoutent les organisateurs. ICI présente la ville en tant que décor dynamique. Dans la démarche d’ «ICI», la réalité et la reproduction s’entremêlent. Une banquette interminable lie un nombre d’espaces qui font référence aux kiosques de rues casablancais.
La banquette est tapissée avec un patchwork de tissus achetés dans le quartier des tissus de Casablanca. L’agencement des fragments est établi par rapport à la géographie des boutiques. Ainsi, la banquette est une réflexion directe d’un morceau de la ville. Dans les espaces-kiosques, on découvre les œuvres des designers notamment les moulages de Dawn Hourigan. Il s’agit des objets porteurs d’identités multiples, un pouf de cuir de chameau à côté d’une version en cuir, qui s’adapte à l’assise, par Sjoerd Jonkers. Un peu plus loin, un vendeur de café épicé vend son café dans des petits gobelets en plastique, exactement comme sur la place Mohammed V. L’équipe d’ICI veut surtout que cette manifestation soit une expérience totalement nouvelle et espère établir un échange durable, avec des suivis multiples et variés, entre les Pays-Bas et le Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *