Casablanca est dotée de sa résidence d’artistes

Les résidences d’artistes sont des espaces ouverts aux créateurs pour leur permettre de mener à terme des projets dans un cadre agréable. Celle qui a été dans ce sens initiée par l’Institut français de Casablanca est à plus d’un titre louable. Elle a ouvert ses portes aux artistes au mois de janvier, et sera occupée jusqu’à fin-juillet à raison de près de 200 nuitées. Cette résidence d’artistes est dotée du seul véritable plateau de répétition qui existe à Casablanca. Son plancher est particulièrement adapté à la danse. De telle sorte que les danseurs pourront y évoluer sans risque de se blesser la cheville ou les genoux.
Jean-Christophe Deberre, conseiller de Coopération et d’Action culturelle de l’ambassade de France, a précisé dans son allocution que son service « est dans une période féconde relative au rôle des établissements culturels à l’étranger ». Des établissements dont la vocation est de diffuser la culture française, certes, mais de favoriser également des rencontres avec les créateurs marocains. Ces établissements sont appelés à devenir selon le conseiller des « maisons de la coopération ». Des lieux qui témoignent des productions des uns et des autres. Il est vrai à cet égard que les résidents qui logent actuellement dans cet espace appartiennent aux deux pays et travaillent à des projets en commun.
Abdelmajid Bekkas, le musicien gnaoui, collabore à un concert avec le musicien basque Benat Achiary. De même que le metteur en scène et comédien Mohamed Nadif qui travaille à la création d’une pièce théâtrale intitulée «Une alliance nommée désert». Ce dernier a insisté sur le fait que nombre de ses représentations ont pu voir le jour grâce au soutien des Instituts français, tandis que le ministère de la culture lui a opposé à trois reprises une fin de non-recevoir. Ces résidences permettent donc à des artistes de se poser et de travailler longtemps ensemble. Mais pourvu qu’elles s’épanouissent loin des susceptibilités relatives à la culture des uns et des autres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *