Casablanca : Une fête de proximité

Casablanca : Une fête de proximité

Célébrée samedi et dimanche derniers, «Casablanca fête la musique» est une manifestation organisée à l’initiative de la wilaya de Casablanca et qui s’est voulue un moyen de célébrer la fête de la musique comme il est d’usage à chaque journée mondiale de la musique dans les plus grandes capitales du monde. La ville de Casablanca aura d’ailleurs été l’une des rares villes marocaines à avoir observé comme il se doit cette journée. L’innovation a également été au rendez-vous. La célébration était celle de proximité.
Une célébration faite par les jeunes, pour les jeunes. La wilaya de Casablanca a fait appel au réseaux maillage pour organiser «Casablanca fête la musique».
Une fête organisée sur deux jours et dans les quartiers de Casablanca. Dans chaque préfecture de la ville, de jeunes musiciens, composés en tout d’une cinquantaine de groupes, se sont produits, donnant la suite à plusieurs spectacles donnés par certains des groupes phares de la chanson marocaine, comme Nass El Ghiwane, Jil Jilala, Lamchaheb, Tagada. Tous les styles musicaux y sont passés, du Rap au Rock Metal, en passant par le chaâbi et le Raï. Pour la grande satisfaction des publics casablancais, en mal de spectacles qui leur soient destinés. Autre innovation, ces différents spectacles ont tous été animés par de jeunes animateurs, issus des quartiers où ces concerts ont eu lieu. Une fête qui intervient une année après qu’une autre fête de la musique, celle de l’année dernière, avait été gâchée par les attentats de Casablanca. Un moyen aussi original que populaire de marquer la fête de la musique. Une fête qui est par ailleurs passée presque inaperçue dans la plus grande partie du territoire national. Si dans les grandes villes, à l’image de Casablanca et Marrakech, plusieurs activités ont été prévues, d’autres villes et régions semblent ne pas avoir été du programme. A commencer par la capitale du pays, Rabat, où aucun événement majeur, mis à part quelques manifestations entrant dans le cadre des différents programmes des instituts culturels que compte la ville, n’a été enregistré.
Certains expliquent cela par la période même où cette fête de la musique a lieu. Une période où plusieurs festivals de musique sont organisés, faisant office de célébration indirecte de cette journée. D’autres parlent d’un manque d’intérêt, ou de moyens, des autorités locales. Quoi qu’il en soit, d’aucuns regrettent qu’une si bonne occasion de partager l’amour de la musique et la joie de vibrer n’ait pas été saisie.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *