«Chbe3 Fan f Ramadan», une invitation à la découverte

«Chbe3 Fan f Ramadan»,  une invitation à la découverte

Une programmation de L’Uzine qui rythmera le mois sacré

Le centre culturel L’Uzine organise jusqu’au 24 juin «Chbe3 Fan f Ramadan» (Rassasie-toi d’art en Ramadan). Il s’agit d’une manifestation culturelle qui viendra rythmer tout ce mois sacré de Ramadan. Et ce, «pour pallier le manque de manifestations culturelles pendant ce mois-ci et en réponse à la demande du public venu nombreux Ramadan dernier», explique Maria Daif, directrice générale de L’Uzine.

De ce fait, le programme propose théâtre, musique et cinéma. Et ce sera le patrimoine marocain qui sera mis en avant. Côté théâtre, le programme propose quatre pièces sous le thème «Maroc en scène». Le vendredi 2 juin sera dédié à la présentation théâtrale «A mon âge, je me cache encore pour fumer», de Rayhana. Les 8 et 9 juin seront consacrés à la pièce de théâtre «Khoroto», du théâtre Aji Trarej. Le 16 juin, rendez-vous avec «Ophélie n’est pas morte» de Nabyl Lahlou et le vendredi 23 juin «L’Inspecteur» de la compagnie Dabateatr. Côté musique, L’Uzine a choisi de mettre en exergue les «Femmes gardiennes du patrimoine». Le 4 juin, on retrouvera Khadija Mergoum (Aïta), le 11 juin un ciné-concert avec la projection du documentaire «Tassanou Tayrinou», réalisé par Kamal Hachkar qui sera suivi du concert de la diva du Moyen Atlas Hadda Ou Akki, accompagnée de Abdellah Zahraoui. Le 18 juin, ce sera au tour du malhoun avec Touria Hadraoui et le 24 juin place à la musique gnaouie avec Bnat Timbuktu.

En ce qui concerne le volet cinématographique, il propose aux cinéphiles une panoplie de films sous le thème «Regards sur le Maghreb et le monde arabe». La sélection offre à découvrir le film algérien «Mascarades» de Lyes Salem prévu dimanche 28 juin. On retrouve également «Caramel» de Nadine Labaki, prévu le samedi 3 juin, «Mille mois» de Faouzi Bensaïdi samedi 10 juin et enfin «Wadjda», de Haifaa Al Mansour. L’Uzine est un espace de création et d’échange entre les artistes et le public. Cet espace est porté par la Fondation Touria et Abdelaziz Tazi. Il vise à promouvoir une programmation d’arts vivants régionale, nationale et internationale de qualité, à savoir populaire, inventive et divertissante, et s’assurer que les besoins du public se retrouvent dans cette programmation.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *