Cheb Khaled fait oublier Amal Hijazi

Cheb Khaled fait oublier Amal Hijazi

Samedi 10 mars à 20 heures 30  un climat fiévreux règne au complexe sportif MohammedV de Casablanca. Une foule impressionnante s’est ruée sur ses portes. Objectif : assister au concert du roi du raï : Cheb Khaled. Ce dernier a été invité par une entreprise d’électronique implantée au Maroc. Le chanteur devait animer un spectacle en deuxième partie après le passage de la Libanaise Amal Hijazi. Les deux artistes se sont produits séparément. Ils devaient se partager chacun une durée de 45 minutes. Le concert a démarré deux heures après le timming prévu au départ par les organisateurs, à savoir commencer le spectacle à 20 heures 30 précises. «On ne pouvait pas ouvrir les portes tant qu’on avait pas maîtrisé la foule», déclare une source du comité d’organisation. Finalement, le coup d’envoi a été donné à 22h30. Amal Hijazi monte sur scène et interprète quelques-unes de ses premières chansons ainsi que des titres de son dernier album. Après avoir réclamé quelques chansons qu’ils avaient en mémoire, les spectateurs attendaient une seule chose : voir Khaled. C’est ainsi qu’ils ont commencé à réclamer sa présence. Amal Hijazi n’a pas eu le temps de finir son show. Habillée d’une robe bleue pailletée, elle garde le sourire, remercie le public et finit par céder le podium à Khaled. Sous les vifs applaudissements du public, le roi du raï fait enfin son apparition. Il tiendra en haleine le public pendant plus d’une heure et demie. Certains jeunes qui avaient eu l’occasion d’assister à son concert en plein air en juillet dernier lors du Festival de Casablanca scandaient les noms des musiciens qui l’accompagnent. Un signe de reconnaissance et une façon d’exprimer le bonheur de les voir de nouveau. D’autres jeunes lui ont remis des drapeaux du Maroc. Khaled les a  reçu et les a portés par-dessus ses vêtements. Ce chanteur du raï a interprété de vieilles chansons de son répertoire de la chanson engagée comme «Ouahran», «Sahra», «Ouelli Ndarek». Il quitte les lieux,  encerclé par les agents de sécurité à  2 heures du matin après avoir chanté son tube à succès «Aïcha».  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *