Cheb Mami mis en examen par la justice

Cheb Mami mis en examen par la justice

Le chanteur algérien Cheb Mami a été mis en examen le samedi 28 octobre par le juge d’instruction au tribunal de Bobigny en France pour « violence volontaire, séquestration et menaces ». Une plainte a été déposée contre lui par une de ses anciennes compagnes. Celle-ci l’a accusé de l’avoir violentée. Les faits se seraient déroulés lors d’un séjour du chanteur au Maghreb. Les violences subies par cette ex-compagne l’auraient contrainte, aux dires de la plaignante, à avorter de leur enfant. Pour appuyer sa plainte, la « victime » a déposé un certificat d’incapacité de travail de 30 jours.
Cette affaire rappelle curieusement celle vécue quelques années auparavant par l’autre chanteur algérien Khaled. Celui qui est considéré comme le roi du raï avait été condamné, en mai 2001, à deux mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Nanterre. Il a été accusé de ne pas avoir payé la pension alimentaire de l’un des enfants qu’il aurait eus avec son ex-compagne. Cette-derrière a également porté plainte pour coups et blessures. Après avoir résolu cette histoire à l’amiable, Khaled a  fait le deuil de ce triste événement. Ce qui n’est pas encore le cas pour Cheb Mami d’avoir des déboires du même genre. A cause de cette affaire, ce dernier qui a convolé en justes noces il y a quatre mois se trouve dans de mauvaises passes. Ceci d’autant plus qu’elle coïncide avec la sortie (ce 30 octobre) de son nouvel album intitulé «Layali». La star du raïdevait chanter quelques-uns des titres de ce nouvel album  lors de «la fiesta des Sud» qui s’est déroulée à Marseille le samedi 28 octobre. C’est-à-dire, le jour même de son audition devant le juge. Il était donc obligé d’annuler son concert.  Ses démêlés avec la justice viennent ainsi entacher la promo de «Layali». Enregistré entièrement au Caire, cet album est marqué par des sonorités très orientales et comporte des duos avec de grands noms de la chanson arabe comme Kadem Essaher ainsi qu’avec des stars de la musique hip hop et R’nb. Les fans de Mami ont pu avoir un avant-goût de sa nouvelle démarche artistique à travers le single du même album intitulé  «Omri Omri» enregistré en featuring avec la rappeuse Diam’s et Dj Bailey. Un duo avec Elissa devait être inclu dans cet album, mais la maison de disques Virgin n’en a pas voulu. Ce titre enregistré depuis quelque temps est donc resté dans les tiroirs.   Cheb Mami dont les démêlés avec la justice ont fait les choux gras de la presse spécialisée est en train de donner une nouvelle orientation à sa carrière. Il a opéré un retour à ses premières amours que sont Abdelwahab, Oum Keltoum et Abdelhalim Hafed. Dans une de ses déclarations à la presse, il a déclaré: «Depuis mon duo avec Sting, les Egyptiens voulaient enregistrer avec moi. C’est un honneur car cela me permet de réaliser un rêve d’enfant. J’ai grandi avec les musiques orientales qu’elles soient égyptiennes ou libanaises». 
A travers ses éternelles recherches musicales, Mami est en train de développer une analyse rationnelle à sa démarche. Selon lui, La vraie destinée du raï, c’est de se mélanger perpétuellement avec les autres genres musicaux de la planète. «Le pop-raï est né dans les années 80 avec l’envie d’électrifier des complaintes rurales traditionnelles sur des musiques pop-rock. Par définition, le raï est une musique métissée », a-t-il souligné dans l’une de ses récentes déclarations.
S’il arrive à trouver une solution à ses démêlés avec la justice, Cheb Mami devrait se rendre samedi 4 novembre à Agadir pour prendre part au concert de la tolérance organisé par la chaîne française TF1 et la ville d’Agadir.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *