Ciné-jeune vient en aide aux ciné-clubs

La formation des animateurs de cinéma continue. Durant le dernier trimestre 2006, plus de 150 animateurs ont bénéficié d’un programme initié par le secrétariat d’Etat chargé de la Jeunesse. Ce département ministériel a lancé, en 2004, un cycle annuel de formation au septième art destiné au personnel des maisons de jeunes et aussi à quelques membres du tissu associatif. 
L’objectif de ciné-jeune est de mettre en place une structure assez importante pour faire renaître la tradition des ciné-clubs. Après avoir connu leur heure de gloire durant les années 60-70, les ciné-clubs ont vu leur activité se ralentir à partir des années 80. Ces derniers étaient considérés comme un terreau fertile de militantisme et de protestations. Pour cette raison, la plupart des ciné-clubs du Maroc ont fermé leurs portes et ne trouvaient plus de sources de financement.
Le secrétariat d’Etat chargé de la Jeunesse a jugé important de créer des clubs de cinéma au sein des établissements qui en dépendent et ce pour pousser les jeunes à s’intéresser au septième art.  «Nous voulons à travers ce programme, former des jeunes à l’art du cinéma pour pouvoir animer les ciné-clubs à l’intérieur des maisons de jeunes», explique Aziz Louahta, responsable des maisons de jeunes au secrétariat d’Etat chargé de la Jeunesse.
Quelques cinéastes et metteurs en scène ont fait partie du staff de formateurs. «Pour que la formation soit réalisée dans un cadre professionnel, nous avons eu recours à quelques réalisateurs qui se sont portés candidats», ajoute Aziz Louahta.
La formation consistait en la projection des classiques les plus représentatifs de l’histoire du cinéma mondial et de discuter des différentes techniques utilisées par les réalisateurs. Il ne s’agit donc pas d’une formation exhaustive aux techniques, ou à la critique cinématographiques. Ce programme consiste néanmoins à livrer aux principaux intéressés quelques éléments d’appréciation de celles-ci.
Un communiqué du secrétariat d’Etat précise que cette formation a porté sur les techniques d’animation cinématographique, la lecture filmique, l’analyse de l’image et les instruments culturels et artistiques. Le but recherché étant de former des animateurs capables d’analyser et de critiquer tout produit audiovisuel et d’animer des clubs de cinéma. Durant l’année 2006, près de 60.425 jeunes ont bénéficié de ce programme et plus de 150 animateurs du secrétariat d’Etat chargé de la  Jeunesse ont été formés.
Actuellement, le Maroc compte   84 ciné-clubs. En partenariat avec le Centre cinématographique marocain (CCM), ces espaces éparpillés à travers plusieurs villes du Maroc sont équipés de grands écrans et de lecteurs DVD.
Le CCM a également mis à la disposition de ces ciné-clubs près de 54 pellicules en 35 mm. Le secrétariat d’Etat chargé de la Jeunesse ambitionne, pour sa part,  d’atteindre le nombre de 100 ciné-clubs.

Ressources
Secrétariat d’Etat auprès du Premier ministre chargé de la Jeunesse
Avenue Ibn Sina
Tél :037680028
www.secj.gov.ma

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *