Cinéma : Avatar bat le record du milliard de dollars de recettes

Cinéma : Avatar bat le record du milliard de dollars de recettes

En seulement 17 jours sur les écrans, le film Avatar de James Cameron bat le record du milliard de dollars de recettes pour un film, a indiqué dimanche à l’AFP la société spécialisée Exhibitor Relations.
Le long métrage de science-fiction teinté de fable écologique a récolté plus de 350 millions de dollars aux Etats-Unis et au Canada et quelque 670 millions dans le reste du monde, a indiqué Chad Hartigan, analyste de cette entreprise basée à Los Angeles.
«Jamais aucun film n’avait aussi rapidement atteint le cap du milliard de dollars», a-t-il dit, précisant que les prévisions laissent penser qu’il pourrait remporter jusqu’à quatre milliards de dollars.  Avatar, peut-être le film le plus cher de l’histoire avec un coût estimé entre 300 et 500 millions de dollars, est désormais le troisième long-métrage en termes de recettes, après Titanic, également de James Cameron, et le troisième épisode du Seigneur des anneaux, Le retour du roi, a souligné M. Hartigan. Douze ans après la réussite planétaire de «Titanic» qui avait raflé 11 Oscars et rapporté 1,8 milliard de dollars, un record absolu de recettes au niveau mondial, le réalisateur canadien affole donc une nouvelle fois les cadrans du box-office avec ce projet qu’il avait en tête depuis 1995.
Le week-end de Noël, le film avait déjà gagné 75,6 millions de dollars en Amérique du Nord, près du quart du pactole record de 270 millions récolté par tous les cinémas du Canada et des États-Unis. «On s’attendait à ce que (le film) enregistre de bons résultats, mais pas à ce point», a admis l’expert, estimant que désormais, «il semble ne plus y avoir de limite» à son succès.
Film aux images de synthèse d’une richesse inédite, Avatar met en scène Jake, un «ex-Marine» paraplégique, qui est envoyé sur Pandora, une planète peuplée d’êtres à la peau bleue, les Na’vis, auxquels les humains veulent dérober un précieux minerai. Contre l’avis de Grace, qui dirige la mission, Jake remplace au pied levé son frère jumeau mort, devenant un «avatar», mi-Na’vi mi-humain. Sur Pandora, il rencontre l’intrépide guerrière Neytiri et découvre, fasciné, la vie des Na’vis, en totale osmose avec leur environnement.

 Un projet en gestation depuis 15 ans

En gestation depuis 1994, Avatar est la première réalisation de fiction de James Cameron depuis son mythique Titanic, devenu le plus gros succès du cinéma mondial (1,8 milliard de dollars au box-office en 1998). De son propre aveu, le réalisateur a souhaité attendre les nouveaux progrès en matière de technologie avant de se lancer dans le projet. La grande majorité des scènes ont ainsi été tournées en images de synthèse pour créer la planète Pandora, sur laquelle se déroule l’histoire. Pour l’occasion, James Cameron retrouve Sigourney Weaver, qu’il avait déjà dirigée en 1986 dans Aliens, le retour et donne leur chance à deux acteurs encore méconnus, Sam Worthington (Terminator Renaissance) et Zoë Saldaña (Star Trek XI). Michelle Rodriguez (Fast and Furious) et Stephen Lang (Public Enemies) complètent le casting.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *