«Cinéma et immigration» : des hommages clôturent la 7ème édition

«Cinéma et immigration» : des hommages clôturent la 7ème édition

La 7ème édition du Festival d’Agadir «Cinéma et immigration», qui s’est ouverte le 10 février, s’est achevée samedi soir avec un hommage rendu à des personnalités du monde des arts, du théâtre, du cinéma et de la télévision. Il s’agit de l’artiste marocaine Naïma Lemcharki une des figures emblématiques de la scène artistique au Maroc, membre de la Haute autorité de la communication audiovisuelle, ambassadrice de bonne volonté de l’Unesco, qui s’est lancée, depuis les années 60, dans la carrière artistique, qui englobe aussi bien le théâtre, le cinéma, que la télévision. Au cours de cette cérémonie, qui s’est déroulée en présence de plusieurs artistes marocains et étrangers, notamment l’acteur égyptien Hassan Hosni, les participants ont également rendu hommage au réalisateur marocain Mohamed Qsaïb qui a entamé sa carrière artistique en 1967, comme photographe pour la télévision, avant de réaliser des clips, des émissions culturelles et des pièces de théâtre pour des dramaturges de renom comme Tayeb Seddiki, Ahmed Taïb Laâlaj et Touria Jebrane.
Un hommage a été également rendu au réalisateur algérien Merzak Allouach, dont la carrière professionnelle embrasse aussi bien la production cinématographique que télévisuelle. Parmi ses films, figurent «Bab el-Oued City» «Les aventures d’un héros», «L’homme qui regardait les fenêtres», «Un amour à Paris», «Croisement» ainsi que le court métrage «Le voleur».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *