Cinéma :«Road to Kabul» dans les salles obscures à partir du 25 avril

Cinéma :«Road to Kabul» dans les salles obscures à partir du 25 avril

Après avoir conquis le public tangérois lors de la 13ème édition du Festival national du film de Tanger, «Road to Kabul» (La route vers Kaboul), premier long métrage de scénariste et réalisateur Brahim Chkiri, sera projeté dans les salles obscures à partir du 25 avril. Qualifié de «comédie d’aventure» par son réalisateur, le film est réellement une aventure cocasse, une folie de quatre jeunes chômeurs qui rêvent d’immigrer en Hollande pour fuir leurs problèmes familiaux. Suite à diverses circonstances,  l’un d’entre eux se retrouve malencontreusement en Afghanistan. Ses trois amis décident alors de se lancer à sa recherche. Et commence alors l’action qui s’étire sans fin. À travers ce film, le réalisateur met côte à côte des thématiques diversifiées : «Il parle de thèmes divers tels que la bohème et la solidarité dans l’amitié et le problème de l’immigration clandestine», ajoute-t-il. Par ailleurs, Brahim Chkiri a fait appel à un nombre de figurants,  en l’occurrence Rabie Kati, Rafik Boubker, Amine Naji, Mohammed Benbrahim et Kalila Bounaylat. «Ce film est un hommage à mon oncle Lahcen Chkiri. C’est grâce à lui que j’ai eu l’idée de réaliser ce film», souligne le réalisateur. Durant 112 minutes, le public pourra découvrir à travers «Road to Kabul» la diversité des paysages et des montagnes de la région de la ville de Tata et la région du  Sud. «J’ai utilisé de nombreux effets spéciaux pour réussir l’illusion d’être en Afghanistan, semant la confusion dans l’esprit du spectateur», indique-t-il. Ceci-étant, le tournage de ce nouveau long métrage a duré un mois, ce qui a fait dire à son réalisateur : «C’est une expérience très enrichissante pour moi. Je suis habitué à tourner, j’ai réalisé énormément de projets destinés à la télévision depuis plusieurs années». Scénariste et réalisateur, Brahim Chkiri a aussi réalisé neuf films dans le cadre du projet «Film industry» lancé par Nabil Ayouch. L’ambition de ce projet est de produire trente longs-métrages explorant des genres différents afin de soutenir la jeune création cinématographique marocaine. Actuellement, Brahim Chkiri est sur un nouveau projet. Il prépare un autre long métrage genre comédie. Ainsi qu’une série télévisée intitulée «Comique café» prévue pour le Ramadan prochain.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *