11ème édition du Festival international du film de femmes de Salé : Douze films en lice pour la compétition officielle

11ème édition du Festival international du film de femmes de Salé : Douze films en lice pour  la compétition officielle

Six courts-métrages marocains réalisés par des femmes seront projetés en ouverture en vue de promouvoir la production cinématographique marocaine au féminin.

Douze longs métrages traitant de thèmes liés à la femme et représentant différents continents seront en lice dans le cadre de la compétition officielle de la 11ème édition du Festival international du film de femmes de Salé prévue du 25 au 30 septembre 2017. «Les films en compétition issus de l’Europe, d’Amérique latine, d’Asie, d’Afrique et du monde arabe comprennent des films réalisés par des femmes (11 films) et des hommes (1 film)», indique l’Association Bouregreg, organisatrice du festival. Parmi les films en lice figurent «Le Claire Obscur» de Khaoula Benomar (Maroc), «Zin’naariyâ ! L’alliance d’or» de Rahmatou Keïta (Niger, France), «Little Wing» de Selma Vilhunen (Finlande, Danemark), «Withered Green» de Ahmed Hammad (Egypte), «Quite Starting At My Plate» de Hana Jušić (Egypte).

La compétition officielle verra également la projection du film «AYA» de Léa Mysius (France), «Eté 93» de Carla Simon, Espagne, 2017, «Son of Sofia» de Elina Psikou (Grèce, France), et «Western» de Valeska Grisebach (Allemagne). Au programme de la 11ème édition figure aussi une compétition de films documentaires où six productions sont en lice, en l’occurrence «Waithira» de Eva Munyiri (Afrique du Sud), «Bask bir dag» de Noémie Aubry et Anouck Mangeat (France, Turquie), «Shakespeare à Casablanca» de Sonia Terrab (Maroc), «El Infinito vuelo de los dìas» de Catalina Mesa (Colombie), «Sœurs courage» de Latifa Doghri et Salem Trabelsi (Tunisie) et enfin «Girls Don’t Fly» de Monika Grassl (Allemagne, Australie, Ghana). Concernant la cérémonie d’ouverture, six courts-métrages marocains réalisés par des femmes seront projetés en ouverture en vue de promouvoir la production cinématographique marocaine au féminin et de mettre en exergue des œuvres de jeunes talents marocains. Parmi eux figure le court métrage «Riad de mes rêves» de Zineb Tamourt, dont le scénario a été développé dans le cadre de la résidence d’écriture organisée par le festival.

«Assia» de Malika Zairi, «Adam 99% d’amour» de Narjis Tahiri, «No» de Dimna Bounailat, «Amal» de Aïda Senna, «Riad de mes rêves» de Zineb Tamourt et «Badad» de Nadia Lamhaidi Ghalia. Pour rappel, le jury de cette édition sera présidé par la Française Dominique Cabrera, scénariste et réalisatrice, productrice et actrice. Elle sera accompagnée de Sophie Goyette, scénariste, réalisatrice (Canada), Kamla Abuzekri, réalisatrice (Egypte), Pilar Carrasco Aguilar, écrivaine, chercheuse et critique de cinéma (Espagne), l’actrice marocaine Saadia Ladib, et l’actrice Marie-Eve Musy (Suisse). Concernant le jury de la compétition officielle de films documentaires, il sera présidé par la réalisatrice et productrice sénégalaise Angèle Diabang. Celle-ci est accompagnée de Rahma Benhamou El Madani, scénariste, réalisatrice et productrice, Fatima Ifriqui, journaliste, productrice et animatrice d’émissions télévisées.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *