2ème édition de la résidence d’écriture de scénario: Al Akhawayn rouvre ses portes au cinéma

2ème édition de la résidence d’écriture de scénario: Al Akhawayn rouvre ses portes au cinéma

Treize cinéastes marocains seront en résidence à l’Université Al Akhawayn d’Ifrane du 30 mai au 4 juin prochain.

Et c’est reparti pour la pépinière du 7ème art ! Treize cinéastes marocains seront en résidence à l’Université Al Akhawayn d’Ifrane du 30 mai au 4 juin prochain. Cette action, organisée sous l’égide du  Centre cinématographique marocain (CCM) et la Fondation du Festival international du film de Marrakech, vise à accompagner le développement de ce secteur et à participer à son rayonnement à l’international. Comme pour l’année dernière, la deuxième édition de la résidence d’écriture de scénario promet un programme riche en échange. Cette fois elle vise des objectifs plus concrets : les treize cinéastes marocains auront l’occasion de voir leurs projets connaître un véritable aboutissement.

Parce qu’un échange riche est facteur de réussite

Afin de parfaire leur travail, des ateliers d’écriture seront orchestrés par des scénaristes et réalisateurs étrangers. Citons Raphaelle Desplechin, Béatrice Colombier ainsi que Matthew Robbins. Venus de France, de Belgique ou même des Etats-Unis, ces professionnels du monde du 7ème art se sont tous fixé la même mission : partager leur savoir-faire avec les détenteurs du flambeau du cinéma marocain. Ces derniers auront donc l’occasion d’affiner leur talent en matière d’écriture de scénario, et ils pourront aussi mettre en cohérence leurs identités avec celles de leurs projets. Bien entendu, les nouvelles méthodes de travail et les nouveaux outils seront également abordés lors des ateliers. La résidence de l’écriture de scénario s’est également fixé un deuxième objectif cette année. Il est inévitable, lors de ces ateliers, d’approfondir leurs connaissances en matière de présentation. Selon le CCM, cela pourrait les aider à établir des plans de communication plus efficaces afin de mieux défendre leurs films une fois achevés.

Des coups de pouce de part et d’autre pour le cinéma marocain

A noter que cette année, la résidence verra la participation de treize candidats au lieu de 12. Avant de rejoindre les locaux de l’ancestrale université, onze des cinéastes marocains ont déjà obtenu une avance sur recettes entre 2015 et 2016. Par ailleurs, la douzième candidate a obtenu une aide à l’écriture pour un projet de long métrage sur un scénario co-écrit. Le treizième est un vrai coup de cœur de la part de la commission d’aide à la production des œuvres cinématographiques, lors de la tenue de la première session 2016. L’édition de cette saison sera animée par M. Jean Luc Ormières. A noter aussi que les candidats sont soutenus par des tuteurs scénaristes et réalisateurs étrangers dont les expériences professionnelles sont variées, et qui ont la parfaite maîtrise des ateliers d’écriture. Il s’agit lors de cette deuxième édition plus de transmettre que d’enseigner. Et pour cela, le choix des salles de l’Université Al Akhawayn n’est pas un hasard. C’est dans la bâtisse du savoir que le point de vue de l’auteur sera respecté pour le meilleur de son projet.

Maryem Laftouty
Journaliste stagiaire

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *