Cinéma : La migration dans tous ses états

Cinéma : La migration dans tous ses états

Le Festival cinéma et migrations souffle sa dixième bougie. La soirée d’ouverture a eu lieu mardi dernier en présence du wali de la région ainsi que d’une kyrielle d’acteurs et de professionnels du cinéma marocain et international.

Au programme de cette édition, organisée du 5 au 9 de ce mois dans la ville d’Agadir, figurent plusieurs films traitant de la migration. Ainsi huit films sont en compétition, à savoir «Harraga Blues» du réalisateur algérien Moussa Hadda projeté lors de la soirée d’ouverture, «Baobabs» d’Henri Henriol, «Désintégration» de Philippe Faucon, «Ymma» de Rachid El Ouali, «Chroniques d’une cour de récré» de Brahim Fritah, «La pirogue» de Moussa Toure, «Le Noir» de Jacques Bral ainsi que «Le sac de farine» de Khadija Leclere.

Dans le genre documentaire, les festivaliers auront l’occasion de voir entre autres «Ceuta, douce prison», «J’étais en prison et vous m’avez visité», «L’enfance violée» et «Retour à Ramallah». Une matinée est dédiée aux enfants avec les projections «Kirikou et les hommes et les femmes», «Bab ‘Aziz : le prince qui contemplait son âme», «Le tableau» et «Le silence à haute voix». Une partie du programme de cette édition est consacrée au recueillement et à la reconnaissance à la mémoire de plusieurs figures qui nous ont quittés au cours de ces dernières années.

Nous soulignons dans ce sens Hamidou Benmassoud, Mohamed Benbrahim, Abdelkader Lotfi et Mohamed Majd. Ceci étant, un hommage a été rendu au réalisateur des décors des productions cinématographiques Boujmaa Rassourance. Natif de la province d’Ouarzazate, Boujmaa a nourri le rêve de devenir réalisateur de décors cinématographiques. Une passion qui l’a amené à travailler en tant qu’assistant décorateur dans le film de Michael Douglas «Le diamant du Nil». Il se lança après comme chef accessoiriste dans la production italienne «La Bible». Son parcours a été couronné de plusieurs prix, notamment de l’Emmy Award comme meilleur décor pour le film documentaire «CIA confidentiel : Pakistan Undercover».

Le jury de cette édition du festival est présidé par Driss El Yazami alors que le comité est constitué de l’acteur réalisateur Mahmoud Zemmouri, le sociologue Younès Ajarrai, le réalisateur Mamadou Keita et l’auteure et réalisatrice Kathy Wazana.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *