Cinéma: Youssef Britel ressuscite «La Marche Verte»

Cinéma: Youssef Britel ressuscite  «La Marche Verte»

Après son premier long-métrage «Chaïbia, la paysanne des arts», l’acteur, scénariste et réalisateur Youssef Britel vient de terminer le tournage de son nouveau film intitulé «La Marche Verte». Il s’agit d’un immense projet qui tire son essence d’un pan de l’histoire du Maroc : la Marche Verte. Cette expérience, Youssef Britel en parle avec beaucoup d’émotion.

«L’idée de «La Marche Verte» appartient à tous les Marocains. Aucun réalisateur durant ces 40 ans n’a jamais eu l’idée d’en faire un film. Je crois que j’ai eu la chance de rencontrer Othmane Benzakour et Mehdi Belhaj, ces deux jeunes producteurs ambitieux qui m’ont tout mis à disposition dont le scénario.

En ce moment, le film est en montage à Paris après tournage à Laâyoune, Terfaya, routes du sud, Fès, Rabat, Casablanca, Temara, Skhirat et Salé. Pour concevoir son film, le réalisateur a fait appel à des acteurs marocains de renom, à savoir Mourad Zaoui, Rachid El Ouali, Driss Roukhe, Mohamed Khouyi, Mohamed Choubi, Nadia Niazi, Saâdia Azgoune, Said Bey, Mohamed Nadif, Hamid Naja et d’autres. A propos de la participation d’une vedette étrangère, le réalisateur indique : «Contrairement à ce qui circule, aucune star hollywoodienne ni française ne joue dans le film. Le casting est 100% marocain».

Ceci étant, le film s’annonce dans la carrière de Youssef Britel comme un défi. «Je crois qu’aucun film n’est facile à tourner, faire des films est un métier très dur. «La Marche Verte» est un film dans lequel le destin de gens simples se croise durant la Marche. Celle-ci est une sorte de pèlerinage, elle va changer leur vie à jamais». De quoi faire de «La Marche Verte» une grande production qui sera marquée dans l’histoire du cinéma marocain.

A propos de l’équipe du film, Youssef Britel précise : «Le film a fait appel à 13.000 figurants , un décor de 3 hectares, avec plus de 380 tentes, un immense travail de décor et costumes avec plus de 1.400 costumes, deux unités de tournage et surtout les meilleurs techniciens marocains qui ont fait un travail remarquable. Je les remercie du fond du cœur». Quant à la sortie du film, elle est prévue pour cette année pour commémorer les 40 ans de la Marche Verte.

«C’est un petit cadeau que je veux offrir à tous les Marocains pour qu’ils se rappellent leur Histoire. Notre Histoire qui a fait de notre pays ce qu’il est aujourd’hui», enchaîne Youssef Britel, également acteur, scénariste et auteur de plusieurs courts-métrages dont «Sellam, Centre d’accueil», «Floue» et «Courmétragique». Son dernier film, «Chaïbia la paysanne des arts», a conquis le public lors de la projection au Festival national du film de Tanger. Outre «La Marche Verte», plusieurs idées trottent dans la tête du réalisateur.

«Comme à chaque fin de projet on a une idée du prochain mais je crois que c’est plutôt l’idée qui décide quand son temps arrive. J’ai plusieurs scénarios en tête, mais je préfère attendre la sortie du film, me reposer un peu et surtout retrouver ma petite famille pour me ressourcer», conclut-il.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *