Consécration d’un acteur turbulent et troublant

Consécration d’un acteur turbulent et troublant

La 14ème édition du Festival international du film de Marrakech continue d’honorer les figures du cinéma international. Lors de la deuxième journée du festival, une grande soirée d’hommage a été consacrée à la figure du cinéma britannique Jeremy Irons. «Je suis très honoré par cet hommage que le festival m’a rendu.

Je suis heureux d’avoir travaillé avec des acteurs et des réalisateurs ainsi que d’avoir incarné plusieurs personnages dans mon parcours», a déclaré Jeremy Irons. Le trophée lui a été remis par l’actrice et mannequin Laetitia Casta qui a tenu à exprimer ses fortes émotions à l’égard de la personne honorée.

«Vous avez conquis le cinéma américain, vous incarnez des personnages souvent inquiétants, ambigus. Vous entraînez le spectateur dans une turbulence sombre et troublante», a-t-elle souligné. Il faut rappeler que Jeremy Irons est un homme de théâtre avant d’être homme de cinéma. Il a débuté sur les planches dès 1969. Après, il s’est dirigé vers le cinéma.

En 1982, il a eu son premier rôle majeur dans le film «La Maîtresse du lieutenant français». D’ailleurs, ce film lui vaut la reconnaissance de ses pairs et de la critique et il reçoit sa première nomination au Bafta du meilleur acteur. Par la suite, il alterne films à gros budget et films d’auteur. Jeremy Irons interprète souvent des rôles de personnage froid et inquiétant.

Cette icône cinématographique a raflé plusieurs prix dont l’Oscar du meilleur acteur pour son rôle dans le drame psychologique «Le Mystère von Bülow» de Barbet Schroeder en 1990. À la télévision, il obtient l’Emmy et le Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle pour son interprétation du Comte Robert Dudley dans la mini-série Elizabeth I en 2006 face à Helen Mirren dans le rôle-titre. Depuis 2011, il interprète également le pape Alexandre VI dans le drame historique de Showtime, The Borgias. Il a aussi interprété Macon Ravenwood en 2013 dans le film tiré de la trilogie «Sublimes Créatures».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *