FCMMT : Le film croato-slovène «Dans le grand bleu» remporte le Grand prix

FCMMT : Le film croato-slovène «Dans le grand bleu» remporte le Grand prix

Le palmarès officiel de cette édition a comporté six autres récompenses

Outre les 44 courts-métrages en lice, ce 16ème Festival a connu la projection des films hors compétition, dont une rétrospective des courts métrages de Mohamed Mouftakir en hommage à ce réalisateur marocain.

La cérémonie de clôture du 16ème Festival du court-métrage méditerranéen de Tanger a été marquée, samedi 6 octobre, par la remise des prix aux heureux gagnants de cette compétition cinématographique. Présidé par la productrice, réalisatrice et photographe britannique d’origine marocaine Tala Hadid, le jury de cette édition n’a pas eu la tâche facile puisqu’il devait choisir entre 44 courts-métrages ayant été sélectionnés pour y prendre part. «Nous avons pris beaucoup de temps pour le choix et les discussions autour de ces 44 courts-métrages, dont ceux que nous avons beaucoup aimés, mais qui n’ont pas été primés. Ces films ont été tous d’une haute qualité et d’une grande diversité thématique, car ils représentaient un nombre de 18 pays du pourtour méditerranéen et de différentes cultures», a déclaré Tala Hadid à l’issue de la cérémonie de clôture de cette 16ème édition.

Les six membres du jury de ce festival ont convenu d’attribuer le Grand prix au film «Dans le grand bleu» d’Antoneta Alamat Kusijanović. Produit en 2017, ce film qui est une production croato-slovène de 22 mn raconte l’histoire de Julija, une adolescente de 13 ans, et sa mère, qui voulaient toutes les deux fuir leur univers pour se réfugier quelque part loin de leur foyer. Elles ont ainsi jeté leur dévolu sur une idyllique île croate où la jeune fille a grandi. Une fois arrivée sur les lieux, Julija voulait renouer avec son amie d’enfance Ana. Mais celle-ci est amoureuse d’un garçon et Julija n’est plus une priorité pour elle, …

En plus du Grand prix, le palmarès officiel de ce 16ème Festival a comporté six autres récompenses. Parmi lesquelles le prix spécial du jury qui a été attribué au film marocain «Jour d’automne», de son réalisateur Imad Badi. Celui de la réalisation a été décerné à la cinéaste française Camille Lugan pour son court-métrage «La persistance». Le prix du meilleur rôle féminin a été remis à Chrysa Platsatoura pour sa participation dans le film «Aria» (Chypre) de son réalisateur Myrsini Aristidou. Alors que l’acteur algérien Milou Berra s’est vu attribuer celui du meilleur rôle masculin dans «Un jour de mariage», réalisé en 2018 par Elias Belkeddar. Enfin la mention spéciale a été attribuée au film égyptien «Quinze» de Sameh Alaa.

Il est à noter que cette cérémonie de clôture a été précédée de la tenue d’un colloque autour du thème «Les enjeux du court métrage de la production à la diffusion».

Outre les 44 courts-métrages en lice, ce 16ème Festival a connu la projection des films hors compétition, dont une rétrospective des courts métrages de Mohamed Mouftakir en hommage à ce réalisateur marocain, qui a à son actif plusieurs distinctions remportées au cours de grands événements cinématographiques organisés aussi bien au Maroc qu’à l’étranger.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *