FCMT : La liaison extraconjugale d’un Palestinien et d’une Israélienne traitée dans un film

FCMT  : La liaison extraconjugale d’un Palestinien et d’une Israélienne traitée dans un film

«The reports on Sarah and Saleem» vient d’être présenté en compétition officielle dans le cadre du 25ème Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan (FCMT), qui se poursuit jusqu’au 30 mars.

Considéré comme le deuxième long-métrage de son réalisateur palestinien Muayad Alayan, ce film de 127 minutes traite d’une liaison extraconjugale entre Sarah, jeune israélienne, et Saleem, jeune palestinien. Cette histoire est inspirée en grande partie de celle des rencontres et connaissances faites par le jeune cinéaste à Jérusalem-Ouest, où lui-même avait travaillé, un certain moment, pour financer sa vie d’étudiant. «Ce genre de liaison est fréquent parmi les jeunes des deux communautés mais reste souvent discret. Car il peut pour la plupart des Palestiniens virer au drame et prendre une dimension politique», a indiqué Muayad Alayan à l’issue de la projection de ce film.

Faisant partie de la nouvelle vague de cinéastes palestiniens, dont les films sont présentés lors des événements internationaux, ce dernier a créé la polémique par la réalisation «The reports on Sarah and Saleem» que d’aucuns appellent à interdire. Des critiques du cinéma et des professionnels reprochent à Muayad Alayan, en plus des signes de normalisation des relations avec Israël, d’avoir fait participer des acteurs israéliens dans ce film. Parmi lesquels, figurent Sivane Kretchner et Ishai Golan, qui y ont incarné respectivement le personnage de Sarah et celui de David, le mari trompé par sa femme dans le film.

Ecrit par Rami Alayan, (frère du réalisateur), le scénario de ce film décrit comment une jeune israélienne, mariée à un officier de l’armée d’occupation et tenancière d’un petit café, succombe au charme du jeune palestinien Saleem, qui travaille comme livreur de croissants aux cafetiers à Jérusalem-Ouest. Ce dernier -qui bénéficie d’un grand soutien financier de la famille de son épouse Bissan (une étudiante enceinte)- se voit entrer dans une aventure avec cette jeune femme israélienne. Les deux amants préfèrent ainsi, quand leur temps leur permet, se retirer loin des yeux dans un véhicule de livraison de croissants. Jusqu’au jour où Saleem a été arrêté par les services de sécurité à Ramallah pour consommation de stupéfiants, prostitution et liaison adultère avec une jeune femme israélienne. Il a été libéré après un long interrogatoire et suite à l’intervention d’un leader palestinien (proche de la famille de sa femme) en sa faveur. Saleem n’aura pas le temps de savourer sa liberté retrouvée. Il va avoir affaire cette fois-ci aux forces de sécurité israéliennes, qui l’accusent de s’être servi de Sarah pour rapporter des informations à la partie palestinienne. Le film montre comment les deux amants et leurs conjoints respectifs ont vécu ce cauchemar. Bissam – qui n’arrive pas à supporter la trahison de son époux – veut demander le divorce. Quant à David, celui-ci voit tout ce qu’il a bâti, pendant plusieurs années, s’écrouler y compris son poste de haut gradé dans l’armée israélienne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *