Fespaco 2019 : «Indigo» de Selma Bargach en lice pour l’Etalon d’or de Yennenga

Fespaco 2019 : «Indigo» de Selma Bargach  en lice pour l’Etalon d’or de Yennenga

«Indigo» est le deuxième long-métrage réalisé par Selma Bargach après «La 5ème corde». Il a reçu le prix du meilleur rôle féminin à la 21ème édition du Festival du cinéma africain de Khouribga.

Le long-métrage «Indigo» de la réalisatrice Selma Bargach est le seul film en lice pour l’Etalon d’or de Yennenga du Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou (Fespaco), prévu du 23 février au 2 mars. Il s’agit d’une fiction de 90 min racontant l’histoire de Nora, une fillette de 13 ans qui se sent abandonnée. Après un choc émotionnel, Nora se réfugie dans le monde de la voyance pour échapper à la brutalité de son frère Mehdi. Elle découvre ensuite un cadeau qui pèsera sur elle comme une malédiction et provoquera des malentendus autour d’elle.

Ce film de 1h30 réunit une sélection d’acteurs, à savoir Rim Kettani, Khouloud, Marwa Khalil, Mohamed Wahib Abkari, Aicha Mahmah et Rachida Saad. Il est à rappeler que le film «Indigo» est le deuxième long-métrage réalisé par Selma Bargach après «La 5ème corde». Il a reçu d’ailleurs le prix du meilleur rôle féminin à la 21ème édition du Festival du cinéma africain de Khouribga. Née à Casablanca, Selma Bargach étudie l’art et le cinéma expérimental à la Sorbonne à Paris, où elle obtient en 1997 un doctorat en art et en sciences de l’art, option audiovisuelle.  Elle réalise de courts-métrages avant de se lancer dans le long-métrage et soutient un doctorat sur le thème «Le statut et le rôle de la femme dans le cinéma marocain».

Plus tard, elle devient responsable audiovisuelle à la Fondation de l’ONA. Depuis elle collabore à la réalisation de nombreux films en tant que première assistante. Elle compte plusieurs courts métrages et documentaires dont «Les jardins de l’Islam», «Regard», «Psychose», «Tentation», «Des-voiles» et «Restauration de l’école d’architecture de Nanterre». Il est à noter que le Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou fête cette année ses 50 ans d’existence. Il sera marqué par la projection de 19 longs métrages en compétition officielle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *