Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan: Le cinéma au service de la bonne cause

Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan: Le cinéma au service  de la bonne cause

Prévu d’être inauguré le 29 mars, le 20ème Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan (FICMT) fait preuve encore cette année de son engagement à travers son programme culturel. En plus de la projection des films, cette édition se distingue par l’organisation de plusieurs autres activités autour des différents thèmes, dont le cinéma, l’école, et les droits de l’Homme.

Parmi les activités culturelles marquant ce 20ème festival, figure une table ronde sous le thème «Cinéma et droits humains en Méditerranée». Organisée en collaboration avec le Conseil national des droits humains et le Comité régional de Tanger-Tétouan, cette table ronde connaîtra la participation de plusieurs personnalités du cinéma, des universitaires et des militants des droits de l’Homme, dont le cinéaste Saâd Chraïbi, l’universitaire et chercheur marocain Noureddine Affaya, le célèbre cinéaste grec Timon Koulmasis, la réalisatrice égyptienne Nesrine Lotfy Zeyat, le cinéaste turc Ömer Leventoğlu, le réalisateur de fictions et documentariste libanais Bahij Hojeij, ainsi que Mohammed Nacer Sardi, fondateur du Festival du film des droits de l’Homme en Tunisie.

«Le cinéma et les droits humains se rencontrent, à cette occasion, ici, dans leur lutte commune pour la liberté et la démocratie, condamnant toute forme de détention dans les prisons et d’autres lieux secrets, et prônant une liberté aussi large que l’espace méditerranéen», indique un communiqué de la Fondation du FICMT.

Soulignons que le programme de ce 20ème festival comporte aussi un colloque international sous le thème «Le cinéma à l’école». Cette rencontre, qui sera organisée en collaboration avec l’Académie régionale de l’éducation et de la formation Tanger-Tétouan, sera marquée par la participation des universitaires et spécialistes méditerranéens appartenant à des organismes connus pour leur grande expérience dans le domaine du cinéma et de l’éducation.

Il est à noter que l’organisation de ce type de rencontres d’aspects éducatif et pédagogique est devenue une tradition annuelle pour le FICMT. Les organisateurs s’engagent, dans le cadre de ce festival, à la programmation des ateliers et des stages en rapport avec le thème de chaque édition, et ce au profit des élèves des établissements scolaires de Tétouan. Ce qui permettra de contribuer au grand projet de réforme de l’éducation «en incitant les responsables du secteur à prendre en compte l’importance du cinéma en tant qu’outil pédagogique et didactique performant», soulignent les organisateurs.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *