Films étrangers en tournage: Les équipes de «Mr Roach» et «All The Devil’s Men» se déplacent au Maroc

Films étrangers en tournage: Les équipes de «Mr Roach» et «All The Devil’s Men» se déplacent au Maroc

«Mr Roach» raconte l’histoire de Malek, un immigrant libanais de Montréal, hanté par la mort de sa sœur. Convaincu qu’il aurait pu éviter cette tragédie, rongé par la culpabilité, il vit presque en ermite, seul, et sans travail.

Le Maroc continue de se positionner comme une destination de tournage par excellence. Après avoir accueilli ces derniers mois le tournage de plusieurs productions et séries étrangères à l’instar de «Les aventures de Spirou et Fantasio» et «Désert Storm», d’autres fictions ont choisi le Royaume comme lieu de tournage. D’après le Centre cinématographique marocain (CCM), la fiction britannique «All The Devil’s Men» de Matthew Hope sera tournée du 19 au 25 avril dans la région de Marrakech et El Haouz. «All The Devil’s Men» sera un film d’action ou un thriller d’action. Il raconte l’histoire d’un chasseur de primes engagé dans la guerre contre le terrorisme. Celui-ci est obligé de se rendre à Londres pour traquer un agent radié de la CIA. Cette chasse à l’homme plongera le héros dans un combat meurtrier contre son ex-ami militaire et son armée privée.  A l’affiche de ce film, le jeune Milo Gibson, fils du célèbre acteur Mel Gibson, qui jouera le principal rôle.

Outre cette production britannique, la fiction canadienne «Mr Roach» est actuellement en plein tournage dans la région du Grand Casablanca. Selon le CCM, le tournage a débuté le 30 mars et devrait durer jusqu’au 16 avril. Il faut dire que le film «Mr Roach» de Guy Édoin est une adaptation du roman à succès «Le Cafard» de l’auteur libanais Rawi Hage. Il met en vedette l’acteur français Tewfik Jallab, l’actrice québécoise Karine Vanasse, le dramaturge Mani Soleymanlou, l’actrice espagnole Hiba Abouk, l’actrice libanaise Manal Issa et l’acteur libanais Wissam Fares. Le film raconte en effet l’histoire de Malek, un immigrant libanais de Montréal, hanté par la mort de sa sœur. Convaincu qu’il aurait pu éviter cette tragédie, rongé par la culpabilité, il vit presque en ermite, seul, et sans travail. Geneviève, une psychologue, l’aide à revisiter son passé alors qu’au même moment il fait la rencontre de Shohreh, une jeune iranienne dont il tombe amoureux. Une nouvelle vie s’ouvre ainsi à lui et il trouve rapidement du travail. Malek arrive peu à peu à regagner sa dignité, mais le passé refait surface au point où il est poussé, presque malgré lui, à régler enfin ses comptes avec lui-même.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *