Fonds d’aide cinématographique : Seize projets bénéficiaires

Fonds d’aide cinématographique : Seize projets bénéficiaires

Faouzi Bensaidi, Nabil Ayouch, Kamal Kamal, Hakim Belabbas et autres

La commission a également réservé des subventions aux projets documentaires sur la culture, l’histoire et l’espace sahraoui hassanis avant et après production.

Les bénéficiaires du fonds d’aide cinématographique au titre de la première saison de l’année 2018 sont désormais connus. Au total, 16 projets (longs métrages, courts métrages, documentaires et des contributions-aides consacrées à l’écriture et à la réécriture de scénarios) sont retenus par la Commission d’aide à la production des œuvres cinématographiques. En effet, la commission a accordé des avances sur recette avant production à plusieurs projets. Parmi les bénéficiaires, on retrouve le projet de long métrage «Deserts» de Faouzi Bensaidi. Celui-ci a obtenu un montant de quatre millions trois cent mille dirhams

(4.300.000,00DH).De plus, le comité a accordé un montant de trois millions six cent mille dirhams (3.600.000,00 DH) au projet du film de long métrage «Positive School» de Nabil Ayouch. De son côté le projet «Sub Zero» de Benhachem El Mouatassim s’est vu octroyer un montant de trois millions quatre cent mille dirhams (3.400.000,00 DH). Le projet «Slem Wesaa» de Mly Taib Bouhnana a obtenu, quant à lui, un montant de trois millions cent cinquante mille dirhams (3.150.000,00 DH). La liste comprend également les projets «Murs Effondrés» de Hakim Belabbas

(2.960.000,00DH)et «School of Hope» de Mohamed El Aboudi (900.000,00 DH). En ce qui concerne les projets bénéficiaires de l’avance sur recettes après production, on retrouve «Le secret 13» de Kamal Kamal, (1.000.000,00 DH), «Electronic» de Hicham Brahimi (110.000,00 DH ), et «Théâtre d’ombre» de Farid Regragui (90.000,00 DH). Toujours dans le cadre de la promotion de la production cinématographique, la commission a réservé une contribution-aide consacrée à l’écriture et de scénarios à deux projets, à savoir le film documentaire « Genet Notre Père des fleurs», écrit par Dalila Ennadre (90.000,00 DH) et le film documentaire «Sahara Iqaat Sahira», écrit par Ameur Charqui (50.000,00 DH). La commission a également réservé des subventions aux projets documentaires sur la culture, l’histoire et l’espace sahraoui hassanis avant et après production. Parmi lesquels «Eleveurs de dromadaires au Sahara» de Hakim El Hachoumi (1.000.000,00 DH), «Almekhyal» de Ahmed Bouchelga (1.000.000,00 DH), «Mer et desert» de Abdelouahed Boujanane (950.000,00 DH), «Annassim Azajil» de Ismail Laouej (800.000,00 DH) et «Hassi Blaatach» de Madmoune Mustapha 

(800.000,00 DH).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *