HACA : 12 films marocains diffusés sur les chaînes publiques lors du 1er trimestre de 2017

HACA : 12 films marocains diffusés sur les chaînes publiques lors du 1er trimestre de 2017

Le temps d’audience le plus élevé par «Al Farrouj»

Ce sont 12 œuvres cinématographiques marocaines qui ont été diffusées sur les chaînes publiques durant le 1er trimestre de 2017. C’est ce qui ressort du relevé réalisé par la Haute Autorité de la communication audiovisuelle (HACA) autour de la diffusion des œuvres cinématographiques sur les chaînes publiques lors de ladite période et qu’elle vient de relayer sur son site web. Un rapport qui «se base sur une approche quantitative globale et non par échantillonnage».

1% de l’ensemble de la programmation fiction

Cette douzaine de films, dont de longs et courts métrages, a été diffusée pendant un volume horaire de près de 24 heures, soit une moyenne de 1% de l’ensemble des programmes consacrés à la fiction pendant le 1er trimestre de 2017. Le nombre de 12 passe à 16 en cas de comptabilisation des rediffusions. Concernant l’heure de diffusion, 8 œuvres cinématographiques sur 12 ont été émises entre 21 h et 23 h par les quatre chaînes ciblées par le relevé, à savoir «Al Aoula», «2M TV», «TV Tamazight» et «Aflam TV». La majorité des œuvres étant de genre dit dramatique à raison de 7, suivies de films d’action (3 films) et de comédie (2 œuvres).

Le dialecte marocain se taille la part du lion

A propos des langues dans les œuvres cinématographiques diffusées, l’arabe a atteint le taux de 54% de l’ensemble de celles utilisées. Le taux des films en dialecte marocain diffusés sur les 4 chaînes étant de 71,3% contre 39% en amazigh en tenant compte des rediffusions. Par contre, seule une œuvre cinématographique diffusée sur «Tamazight» est doublée du dialecte marocain en amazigh. Quant à la date de production de ces œuvres, elle varie entre 2008 et 2015. Au moment où la première diffusion de ces œuvres est faite entre 2011 et 2017.

2 millions et 779 mille téléspectateurs pour «Al Farrouj»

Par production cinématographique, c’est «Al Farrouj», diffusé sur «2M TV» qui s’octroie le taux d’audience le plus élevé en atteignant, selon Marocmétrie, deux millions et 779 mille téléspectateurs. Quant au film «Leila Jazirat Al Maadnouss» émis sur «Al Aoula», il a récolté un million et 688 mille téléspectateurs. «Alors que le taux d’audience d’un seul épisode de la série turque «Samhini» équivaut à celui de quatre films marocains les plus regardés sur «2M TV» et «Al Aoula», tous réunis», ajoute le relevé de la HACA. De plus, «2M TV» est l’unique chaîne ayant diffusé des productions cinématographiques étrangères, enregistrant 4 films à fréquence mensuelle sur le programme «Cinéstar».   

Al Aoula a diffusé 6 films

Sur les 12 œuvres émises par les 4 chaînes, «Al Aoula» a diffusé 6 films, soit un taux de 1,96% de la programmation fiction. Pour leur part, les 3 autres chaînes ont programmé 2 films chacune avec un pourcentage de 1,36% de la programmation fiction pour «2M TV», 1.51% pour « TV Tamazight» et 0,16% pour «Aflam TV». Dans l’ensemble, «Al Aoula» a atteint 38% de l’ensemble des œuvres émises sans rediffusion par les 4 chaînes. En termes de volume horaire, «Al Aoula» a diffusé les œuvres cinématographiques à raison de 6h 18 m et 13 sec. Elle a pour rappel émis 4 longs-métrages et 2 courts-métrages.

Une seule émission consacrée au cinéma

Selon la HACA, 4 émissions sur 8 ont «occasionnellement» abordé le cinéma marocain sachant que ces programmes diffusés sur les 4 chaînes ciblées sont d’ordre général sans y être spécialisés. Ces 4 émissions sont «Le médiateur» (Al Wassit) et «Les pionniers» (Arrwad) diffusées sur «Al Aoula» outre «Vision» (Rouaia) et «Lumières sur l’amazigh» (Adwae ala el amazighia) émises sur «Tamazight». «Le relevé note aussi que le cinéma marocain n’a fait l’objet de débat que sur «Al Aoula»», précise la HACA. Dans l’ensemble, une seule émission «Ecrans» (chachat ) est entièrement consacrée par «Al Aoula» au cinéma.   

Cependant, seules «Al Aoula» et «2M TV» ont diffusé cinq spots publicitaires pour la promotion des films marocains programmés dans les salles de cinéma du Royaume. «TV Tamazight» et «Aflam TV» n’en ayant diffusé aucun sachant que les cahiers des charges de cette dernière chaîne stipulent, selon la HACA, la diffusion de spots publicitaires pour la promotion de films cinématographiques.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *