Histoire du vécu dramatique d’une femme

Histoire du vécu dramatique  d’une femme

 «La moitié du ciel» est l’un des films marocains les plus attendus. Il s’agit d’une adaptation d’un roman autobiographique de Jocelyne Laâbi, l’épouse d’Abdellatif Laâbi. Il nous renvoie aux années 70, racontant l’expérience douloureuse de cette femme vécue à cette époque.

Jocelyne Laâbi a été mobilisée pour la libération de son mari arrêté pour délit d’opinion, torturé et condamné à dix ans de prison.
«La moitié du ciel» est un film émouvant. Il explore le vécu dramatique de cette femme libre et illustre son combat et celui des nombreuses femmes et familles qui ont souffert le martyre suite à l’incarcération arbitraire des leurs. Parmi ces détenus, il y a également Abraham Serfaty qui a été arrêté en même temps que son ami Abdellatif Laâbi, directeur de la revue contestataire «Souffles», uniquement pour avoir mené la lutte pour la démocratie et la justice sociale.

Le réalisateur a coécrit le scénario de cette œuvre cinématographique avec Abdellatif Lâabi en prenant en compte les critères narratifs et dramatiques requis pour une œuvre cinématographique. Il a fait appel à un panel d’acteurs dont Sonia Okacha, Anas El Baz, Boutaina El Fekkak, Chaimae Ejjbiri, Sarah-Laure Estragnat, Najia Saber et autres. Le film a été projeté dans plusieurs manifestations cinématographiques dont le Festival international du film de Marrakech.

Il faut noter que cette septième œuvre de Abdelkader Lagtaâ a été récompensée au Festival national du film de Tanger 2015, en obtenant le Prix du scénario et celui des cinéclubs, ainsi que dans le Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan, où il a reçu le prix des droits de l’homme.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *