Le FIFM rend hommage à l’œuvre de Jilali Ferhati

Le FIFM rend hommage à l’œuvre de Jilali Ferhati

Une carrière de plus de 30 ans, jalonnée de prix et de récompenses prestigieuses

Comme chaque année, le Festival international du film de Marrakech (FIFM) rend hommage à une figure du cinéma marocain. Cette année, le choix s’est porté sur le cinéaste Jilali Ferhati. Celui-ci recevra ainsi l’Étoile d’Or du Festival aux côtés de Robert de Niro, de Robin Wright et d’Agnès Varda.

Avec une carrière de plus de 30 ans, jalonnée de prix et de récompenses prestigieuses, aussi bien au Maroc qu’à l’international, Jilali Ferhati fait partie des pères fondateurs du cinéma marocain contemporain, dont il est l’un des piliers. «Je suis très honoré et fier de recevoir cet hommage, qui vient en reconnaissance de mon travail et qui m’est rendu par un grand festival international. Qu’il est rassurant de savoir qu’on existe et qu’on a une place dans l’industrie cinématographique internationale», affirme Jilali Ferhati.

Né en 1948 à Aït Ouahi près de Khemisset, Jilali Ferhati grandit à Tanger qui l’adopte et qui façonne sa personnalité. Diplômé en lettres et en sociologie en France, il se passionne d’abord pour le théâtre avant de passer au cinéma en réalisant son premier long métrage «Brèche dans le mur» en 1977. Sa première œuvre ne passe pas inaperçue lors de «La semaine de la critique» à Cannes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *