Les apparences sont trompeuses

Les apparences sont trompeuses

Il s’agit de l’adaptation du roman «Les apparences» de Gillian Flynn. Le roman est un concentré de tensions sexuelles que l’on sent s’immiscer partout, sous-tendant les rapports entre les deux protagonistes à la fois dans le livre et sur écran.  David Fincher, qui a changé de cap en tant que réalisateur passant de films sublimes certes, mais au cachet moins intérieur comme Fight Club ou encore le  grand Zodiac, signe ici une œuvre où il exacerbe cette tension sous-jacente, la rend plus corsée, plus forte. Il chauffe à blanc  ses personnages et leur rend la vie dure en les acculant à se frotter à l’improbable dans les relations humaines. Dans cet opus, le choix de  ses deux acteurs principaux ajoute à cette tension sexuelle : d’un côté, Ben Affleck qui assume son sex-appel et Rosamund Pike qui remplit ici son rôle de dévoreuse à tout-va. Les ingrédients de base d’un film de couple, où les non-dits, le caché, l’inavoué sont autant de failles pouvant engloutir passé, présent et avenir du ménage aux apparences bien trompeuses, sont  certes basiques mais d’une force sans concessions. Ce qui rappelle ici par de nombreux pans le cinéma de Brian De Palma, très axé sur les travers et ce qui ne va pas dans une relation humaine.

Tout semble parfait jusqu’au jour de leur 5ème anniversaire de mariage, quand Nick Dunne signale la disparition de son épouse Amy. Les médias qui s’en mêlent, la pression de la police, les fuites dans l’entourage… l’image de couple heureux donnée par Nick perd peu à peu de son lustre et de son vernis. Son comportement  devient à la fois bizarre et intriguant. Ce qui pousse la police à douter de lui. Et si l’époux, bien sous tous rapports, était le tueur de sa femme? C’est dans ce chassé-croisé que le travail de David Finsher est magnifique. Il y a une telle finesse dans le traitement, une écriture sans la moindre erreur de scénario, avec des acteurs à qui on laisse la liberté de mettre en avant leurs doutes, leurs failles, leurs travers. Avec David Fincher, il faut toujours creuser au plus profond des êtres pour espérer trouver un début de vérité. Tout le film est dans cette veine, une longue traversée d’événements pour se retrouver au final face au doute…

Réalisé par David Fincher
Avec Ben Affleck, Rosamund Pike, Neil Patrick Harris, Scoot Mcnairy, Missi Pyle

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *