Les gagnants du concours international connus : Ana Maghribi(a) récompense les talents

Les gagnants du concours international connus : Ana Maghribi(a) récompense  les talents

Fidèle à sa tradition, l’Institut français du Maroc a dévoilé le palmarès des prix de la 4ème édition de «Ana Maghribi (a)». Sous le signe de «Vivre la ville ensemble», le public casablancais présent à l’Institut français a pu découvrir, jeudi 2 novembre, les courts métrages n’excédant pas 90 secondes réalisés par les talents sélectionnés.

Jean-Marc Berthon, directeur général de l’Institut français du Maroc, a expliqué lors de cette cérémonie que cette initiative vise à encourager les jeunes à aller vers les métiers de l’image, faire émerger de nouveaux talents et inciter aussi à réfléchir sur les grands sujets de société. «Cette année nous avons reçu plus de 300 propositions, 71 ont été jugées intéressantes», précise-t-il. Le choix de cette année porte sur la ville parce que c’est le thème de la saison culturelle française au Maroc en 2017.

La ville a une face lumineuse, c’est donc dans l’espace de la cité que sont nées les plus grandes créations humaines mais la ville a aussi une face sombre, une description que ces courts métrages ont su retracer et que le public a pu apprécier lors de cette cérémonie. Quant à Jérôme Jacquier, directeur général de la SGMB, il a mis en avant la contribution de sa banque à cet évènement culturel. Il a également souligné que c’est une initiative qui invite la jeunesse à s’interroger et à s’exprimer sur son environnement de vie. Pour lui, ce qui importe dans ce genre de concours c’est de partager les regards, les interrogations et les observations dans un monde qui bouge à grande vitesse. «A travers ces vidéos et au-delà de l’aspect artistique, nous retiendrons cet état d’esprit de participation et de partage mis en avant par ce concours», confie Jérôme Jacquier. 

Les  lauréats

Présidé cette année par l’actrice marocaine Latifa Ahrrare, le jury a décerné 3 prix. Le premier a été remis à Naji Tbel pour «Le paradigme du mur», suivi de «Ticket de voyage» réalisé par Ali Benzekri et de «La nuit de ma ville» de Ali Oubkhane. Quant au prix spécial de l’Institut français du Maroc, il a été attribué à Ihab Bensalah et Mehdi Laaribi pour leur film «Casawi». Partenaire de l’évènement, la Société Générale a décerné son prix à Oussama Ait Yassin pour sa proposition «Do it for you». Enfin, le prix du public a été remporté par «Les jeunes d’aujourd’hui» d’Achraf Abbassi. Pour les organisateurs de cet événement, les participants ont essayé de creuser plusieurs pistes pour penser la ville et son environnement en mutation, imaginer la ville idéale ou scruter nos villes telles qu’elles sont. Notons que ce concours, accessible depuis la plate-forme wwww.concoursanamaghribi.org, a été ouvert du 15 avril au 30 septembre aux jeunes marocains de moins de trente ans. L’Institut a reçu à cet égard des propositions de toutes les régions du Maroc, de France et des États-Unis.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *