Saïl traite de la question des droits humains dans le cinéma marocain

Saïl traite de la question des droits humains dans le cinéma marocain

Les cinéphiles partageront des moments de grande expertise cinématographique avec le cinéaste, producteur et ancien directeur du Centre cinématographique marocain,  Noureddine Saïl, lors de la 3ème édition de la masterclass Cinéma et droits de l’Homme, qui se tiendra du 12 au 17 janvier à  Rabat. Une rencontre initiée par l’Association des Rencontres Méditerranéennes du Cinéma et des Droits de l’Homme (ARMCDH) et appuyée par l’European Endowment for Democracy (EED).

Il s’agit d’une initiative organisée trimestriellement au sein des facultés, des écoles publiques ou privées et des lycées. Selon les organisateurs, «cet événement a pour objectif de susciter les vocations artistiques des étudiants en leur fournissant les notions et les outils, pour les futurs professionnels, ainsi que pour les jeunes cinéphiles, en les faisant profiter des expériences des maîtres chevronnés, en matière de réalisation et du processus créatif d’un film». Dans ce sens, une sélection de films faite par Noureddine Saïl sera projetée du 12 au 16 janvier à l’Institut Supérieur de Cinéma et de l’audiovisuel (ISIC).

Ainsi, son choix s’est porté sur «Nos lieux interdits» de Leila Kilani, «Pégase» de Mohamed Mouftakir, «The man who sold the world» de Swel et Imad Nouri, «The End» de Hicham Laasri, et «Malak» d’Abdeslam Kelai. Quant à la master class, elle sera donnée le 17 janvier par Noureddine Saïl à la salle du cinéma 7ème art.

L’invité de cette rencontre abordera la question des droits humains dans le cinéma marocain à partir des films programmés. Pour rappel, Noureddine Saïl compte à son actif un parcours assez réussi. En 1973, il a fondé la Fédération nationale des ciné clubs du Maroc. Il l’a présidée jusqu’en 1983. Il a également été enseignant puis directeur général de philosophie, jusqu’en 1984. Noureddine Saïl est connu aussi pour avoir été critique de cinéma dans la presse écrite, puis la radio et la télévision.

Il a d’ailleurs été directeur des programmes de la Télévision Marocaine (TVM), entre 1984 et 1986. Par la suite, il a dirigé les programmes de Canal+ Horizons entre 1990 et 2000. Il a également été directeur général de la chaîne nationale 2M, entre avril 2000 et septembre 2003, avant de prendre les rênes du CCM jusqu’en 2014.

Par ailleurs, Saïl est directeur du Festival International du Film de Marrakech (FIFM). Il a apporté sa contribution, en tant que scénariste, à plusieurs films à l’instar de «Lalla Hobby», «Badis» et «Le Grand voyage». Il a également participé à plusieurs courts-métrages, dont«Black Screen» et «Regards d’Afrique».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *