Sortie nationale du film de Saad Chraibi : «Les 3M, histoire inachevée» en salle à partir du 10 avril

Sortie nationale du film de Saad Chraibi : «Les 3M, histoire inachevée»  en salle à partir du 10 avril

Après avoir fait le tour des festivals nationaux, la dernière fiction de Saâd Chraibi «Les 3M, histoire inachevée» arrive dans les salles obscures à partir du 10 avril.

Ce film de 120 mn mêlant fiction et archives historiques relate l’histoire des «3M». C’est un trio composé de Malika, Moïse et Mathieu. Tous nés à Casablanca le même jour et dans le même quartier, l’une est musulmane, l’un est juif et l’autre est chrétien.  Malgré leurs différences religieuses et culturelles, une amitié solide les lie depuis l’enfance, mais les événements politiques au Maroc et dans le monde vont les séparer. Moïse quitte le Maroc pour Israël et Mathieu pour la France.

A l’âge adulte, ils se retrouveront et tenteront en dépit des faits qui font rage et font rejaillir parfois brutalement leurs différences, de respecter leurs promesses. Il s’agit d’une histoire d’amitié et d’amour, qui va au-delà des différences et des identités. Dans ce film, le cinéaste traite plus de 60 ans d’histoire, en exposant les événements politiques ayant marqué l’histoire contemporaine, notamment la guerre des Six jours, les accords de camp David, les guerres Iran-Irak et d’Afghanistan, Al Intifada, les accords d’Oslo, les attentats de 2003 à Casablanca et enfin le Printemps arabe, et leurs impacts sur la coexistence entre les peuples. Ce film s’interroge sur les raisons historiques qui ont conduit à la naissance du Printemps arabe.

La question du pétrole et le conflit israélo-palestinien sont autant de raisons qui peuvent les expliquer. «L’idée de ce film est de constater et de poser la question pourquoi le monde est en train de devenir fou. Et dire aussi pourquoi cette histoire de religion plurielle, en tout cas les trois religions monothéistes, judaïsme, christianisme et Islam, qui avaient des principes de cohabitation avant et qui aujourd’hui se retrouvent en opposition totale. Et donc l’idée est de poser la question sur ce qui nous a amenés à cette transformation relationnelle entre ces trois religions avant et maintenant», avait expliqué le réalisateur dans un entretien accordé à ALM. «Les 3M, histoire inachevée» jette, également, la lumière sur plusieurs valeurs, notamment la cohabitation pacifique qui existait entre juifs, chrétiens et musulmans au Maroc et la noblesse de la relation d’amitié qui réduit les différences et dépasse les frontières.

Il faut dire que c’est un film qui transmet des messages de paix, d’ouverture et d’acceptation d’autrui. Ceci étant, le réalisateur met en évidence une sélection de noms connus du petit et du grand écran au Maroc à l’instar de Sonia Okacha, Younès Bouab et Ivan Gonzales. Ceux-ci assureront les trois rôles principaux. Le casting est complété en effet par d’autres figures comme Raouia, Saïd Bey, Salaheddine Benmoussa et d’autres encore. Notons que le film a été tourné entre Casablanca et Paris. Il a d’ailleurs reçu la subvention du Fonds d’aide à la production du Centre cinématographique marocain (CCM).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *