«Starve Your Dog» de Hicham Lasri révélé à Toronto

«Starve Your Dog» de Hicham Lasri révélé à Toronto

Le 7ème art marocain sera présent lors de la 40ème édition du Festival international du film de Toronto qui se déroulera du 10 au 20 septembre prochain. C’est à travers le film «Starve Your Dog» ou «Affame ton chien» que le cinéma marocain sera révélé à cette prestigieuse manifestation cinématographique. «Starve Your Dog» est le nouveau film du jeune réalisateur, scénariste, écrivain et homme de théâtre casablancais Hicham Lasri. Ce film d’une durée de 94 min sera projeté dans la sélection «Contemporary World cinema».

«C’est un honneur pour moi de représenter le Maroc à ce festival. C’est une occasion de partager avec d’autres gens l’histoire de mon film», indique-t-il. Hicham Lasri livre cette fois-ci un film de science-fiction, drôle et émouvant. Il raconte l’histoire d’une équipe de télévision qui attend l’arrivée d’une personnalité haute en couleur pour ce qui va être un reportage sur sa vie. Entre dysfonctionnement et comédie, l’équipe de tournage réapprend à se connaître après une très longue séparation et tous les rifs du passé rejaillissent amplifiés par les longues années de séparation. Ce qui a jadis été une sorte de famille professionnelle révèle les fêlures et les haines durant cette journée de tournage qui coïncide avec le dernier jour de Ramadan.

En attendant le personnage important qui, comme Godot, tarde à venir et finit par charrier autre chose que ce qu’on attend de lui quand il déboule dans ce lieu de tournage étrange. À travers ce film, Hicham Lasri veut connaître, ressentir et transmettre un message. «J’ai évoqué l’époque des années 80, époque de mon enfance. J’ai essayé de raconter une histoire d’un Maroc imaginaire, un Maroc vu de trop près à travers les enfants illégitimes de troubles sociétaux des 20 dernières années de Casablanca à travers le mimétisme postcolonial et ses traumatismes». Et d’ajouter que «Starve Your Dog» est un récit sur l’échec d’un rêve, sur la célébration de l’individu et de l’affranchissement des lois de la gravité sociale».

Pour réaliser ce film, Hicham Lasri a fait appel à une sélection d’acteurs talentueux, à l’instar de Benaissa Jirrari (rôle principal), Latifa Ahrare, Adil Abatourab, Fehd Benchemsi, Jamila Haouni et autres. Il faut noter que le film est tourné dans la ville de Casablanca. Son budget total tourne aux alentours d’un million mille dirhams. «Une partie du film est financée de mon propre budget et le reste par d’autres partenaires», explique-t-il. D’autant plus que la sortie nationale de ce film est prévue en mai 2016. Hicham Lasri est un touche-à-tout.

Il est cinéaste, et écrivain et homme de théâtre. Après des études juridiques et économiques, il choisit l’abstraction du langage cinématographique et entame une longue période d’apprentissage en écrivant des pièces de théâtre, des romans, des scénarios et des bandes dessinées. Il compte à son actif plusieurs films courts et long métrages dont «The End», «C’est eux les chiens» et «The Sea is Behind». Actuellement, il prépare un autre long-métrage dont le rôle principal sera incarné par Aziz Hettab.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *