Une commission pour promouvoir les arts dramatiques

Une commission pour promouvoir les arts dramatiques

Tutelle et professionnels main dans la main

Une commission conjointe entre le ministère de la culture et le Syndicat marocain des professionnels des arts dramatiques sera créée bientôt pour promouvoir les différents aspects du secteur. La création de ce comité a été annoncée lors d’une réunion organisée entre Mohamed Laâraj, ministre de la culture et de la communication, et la délégation du Syndicat. «Cette commission sera créée dans les semaines à venir. Elle sera composée de trois ou quatre personnes de chaque partie. Elle jouera le rôle d’intermédiaire afin d’étudier les propositions et les revendications relatives aux secteurs du théâtre, du cinéma et de l’audiovisuel», indique Abdelkebir Rgagna, membre dudit Syndicat.

En effet, la commission se penchera dans un premier temps sur les questions urgentes, notamment la recherche des moyens à même de développer le soutien au théâtre en vue de renforcer les acquis et d’améliorer la qualité des productions. De plus, elle entamera la mise en œuvre des dispositions de la loi de l’artiste et des métiers artistiques, y compris l’organisation des relations de travail, et la protection sociale des artistes, notamment ceux à temps plein. «La commission aura également pour rôle d’examiner la possibilité de créer un centre marocain dédié aux arts dramatiques, d’élaborer un projet de loi portant création et gestion des institutions et des scènes, et tracer les contours d’une vision pour la production artistique aux niveaux régional et national», selon un communiqué conjoint.

La commission devra de même établir un plan consacré à la formation et à la formation continue au profit des professionnels et des jeunes voulant intégrer le domaine, faciliter l’accès à la formation au niveau national et activer le volet relatif aux droits voisins et aux droits d’auteur et de propriété intellectuelle et qui concernent essentiellement les artistes interprètes. Parmi les missions de ladite commission, figure également la révision des cahiers des charges des opérateurs audiovisuels publics et les domaines de leur application en vue de garantir la concurrence et l’égalité des chances particulièrement pour les acteurs, les scénaristes et les techniciens. «Il y aura des révisions au niveau des cahiers des charges du secteur. Parmi lesquelles la démocratisation de l’accès et l’égalité des chances», souligne M. Rgagna. Outre la création de cette commission, cette rencontre a été marquée par la présentation du «Plan national pour la promotion de l’art du théâtre». «C’est une stratégie proposée pour promouvoir le secteur théâtral à l’horizon 2020», explique M. Rgagna.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *