Une grande actrice marocaine: Rawiya membre du jury du FIFM

Une grande actrice marocaine: Rawiya membre du jury du FIFM

«Je suis très heureuse de cette participation. C’est un honneur pour moi de me retrouver au Festival du film de Marrakech en tant que membre du jury».

La comédienne Fatima Harrandi, plus connue de son public par son nom artistique «Rawiya», a été désignée en tant que membre du jury du Festival international du film de Marrakech (FIFM). Aux côtés de grands noms de la scène cinématographique internationaux, l’artiste au grand talent évaluera les films programmés et proposés pour la sélection officielle du FIFM. A propos de sa nomination, Rawiya s’est dite très fière. «Je suis très heureuse de cette participation. C’est un honneur pour moi de me retrouver au Festival du film de Marrakech en tant que membre du jury», indique-t-elle. Cette femme qui a pu émouvoir par son potentiel artistique et ses capacités communicationnelles non verbales vient également de décrocher le prix de la meilleure interprétation féminine aux Journées cinématographiques de Carthage pour son rôle dans le film «Un mile dans mes chaussures» de Said Khallaf. «Je suis émue de recevoir ce prix. Je dédie cette consécration au Maroc et au cinéma marocain», dit-elle.

Connue grâce à ses beaux rôles au théâtre comme au cinéma, Rawiya est considérée parmi les rares comédiens marocains à avoir excellé dans l’interprétation des rôles complexes. «Ce n’est pas moi qui choisis ces rôles mais ce sont les réalisateurs qui font ce choix et je les respecte. Quand je rentre en scène, je rentre en transe», dit-elle. Fatima Harrandi, cette valeur sûre du grand écran marocain, a un remarquable parcours artistique. Révélée par le théâtre, Fatima Harrandi a fait ses premiers pas au cinéma dans les années 1990. Elle a réussi à se faire une place à la fois dans les films d’humour comme dans les films dramatiques. D’ailleurs, elle a pu réussir différents rôles. Elle a fait sa première apparition dans le film «Les trésors de l’Atlas», puis elle a confirmé dans le long-métrage «Du paradis à l’enfer», «L’histoire d’une rose» et «Soif». Après avoir remporté plusieurs prix, elle a aussi convaincu les cinéastes et réalisateurs de la nouvelle génération. Elle s’est ainsi démarquée par son talent dans des films comme «Saga», «Pillow of secrets», «Rock the Casbah», «Les yeux secs, «Wake up Morocco», «L’amante du Rif», «Casanegra», «Zero», «Andromane», «Karian Bollywood», «Formatage», «Au bout de l’espoir» ou «La cité des hiboux».

La commédienne a également joué pour des producteurs et réalisateurs étrangers, dont le très célèbre Claude Lelouche dans «Mesdames et messieurs» et «Des hommes et des Dieux» de Xavier Beauvois et où elle a donné la réplique à Lambert Wilson, «Les djins» de Hugues Martin, «Le physicien», «La tente rouge» et «Aladdin»… Ceci dit, cette grande figure du cinéma n’a jamais oublié son amour d’antan : le théâtre. «Je suis attachée perpétuellement au théâtre, c’est là que j’ai acquis une dose artistique». Rawiya se montre optimiste quant à l’avenir du cinéma marocain. «Le cinéma marocain se porte bien. D’ailleurs, il a réussi à trouver sa place aux côtés des autres cinémas du monde. Au Maroc il y a des réalisateurs et des acteurs à la hauteur», conclut-elle.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *