Coco Chanel et Igor Stravinsky, vus par Jan Kounen

Coco Chanel et Igor Stravinsky, vus par Jan Kounen

«Coco Chanel et Igor Stravinsky» est le titre du film du réalisateur Jan Kounen sorti dans les salles françaises mercredi. Il raconte les amours brèves et orageuses entre deux légendes de la musique et de la mode, qui chacune à sa manière ont révolutionné leur époque, sont les figures centrales du film.
Jan Kounen s’inspire ici du livre et du scénario du Britannique Chris Greenhalgh selon lequel Coco, qui a véritablement aidé financièrement Stravinsky, a eu une brève liaison avec lui. Tous les biographes de Chanel n’en font pas état.
La maison de couture parle de «fiction» mais a apporté son soutien au film, de même que son couturier Karl Lagerfeld, pour habiller l’actrice Anna Mouglalis, égérie de la griffe.
Coco (Anna Mouglaglis, élégante mais au jeu un peu figé), inconsolable depuis la mort en 1919 du grand amour de sa vie Boy Capel, rencontre dans une soirée Stravinsky (Mads Mikkelsen), réfugié en France après la révolution russe. Ils sont attirés l’un vers l’autre.  «Coco Chanel et Igor Stravinsky», qui n’évite pas quelques longueurs, part de cet amour pour mettre en parallèle le processus de création – musicale pour Igor, d’un parfum pour Coco.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *