Colloque à Rabat: Bientôt un système national des statistiques culturelles

Colloque à Rabat: Bientôt un système national des statistiques culturelles

Élaborer un système national des statistiques culturelles pour  mettre en valeur la richesse culturelle du Maroc et de ses symboles, de son patrimoine et de sa diversité, tel est l’objectif du colloque international sur le «Système national des statistiques culturelles», organisé, mercredi 25 juin 2014, à la Bibliothèque nationale de Rabat. Ce colloque qui a duré deux jours a été marqué par la présence d’universitaires et d’experts nationaux et internationaux dans ce domaine axé notamment sur les expériences thématiques internationales dans les statistiques culturelles et les  expériences nationales dans la collecte et le traitement de l’information culturelle. Dans son intervention, le ministre de la culture, Amine Sbihi, a fait appel à la mise en œuvre d’un système fort et cohérent, en soulignant l’importance de relever les carences et dysfonctionnements entachant la production de statistiques au domaine culturel.

Ces principales carences sont relatives à la capture et au traitement des données statistiques sur les activités artistiques, les produits culturels et le patrimoine. D’une part, la collecte  des données n’est pas régie par un cadre juridique approprié. D’autre part, la production de l’information statistique se réalise en dehors de tout cadre conceptuel spécialisé et enfin la diffusion de ces données n’est pas centralisée.

Dans ce sens, le représentant du Bureau de l’Unesco à Rabat, Michael Millward, a fait valoir l’importance de la conception d’un système statistique fiable pour promouvoir la richesse culturelle. De même, il a rappelé que l’Unesco a mis un guide traitant de cette thématique à la disposition des pays désirant de faire un état des lieux de leurs statistiques culturelles et d’en valoriser les fondements. Il est à noter que le ministère de la culture a mis en place une cellule dédiée à l’élaboration du Système national des statistiques culturelles au Maroc. Ce travail vise à renforcer davantage la gouvernance culturelle.

Ainsi, les statistiques culturelles vont permettre d’évaluer la politique culturelle sectorielle du ministère sur la base de données et d’indicateurs fiables, de fournir aux intervenants dans le secteur une base de données utile pour la prise de décision et d’informer le public sur la réalité du secteur et sa vitalité.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *