Communauté Otaku: Quand la culture japonaise s’invite au Maroc

Communauté Otaku: Quand la culture japonaise s’invite au Maroc

Dans le cadre de la 1ère édition du Japanime Club, Manga Afternoon organise la projection du film «Le Voyage de Chihiro», un des chefs-d’œuvre sorti de l’imagination du grand maître Hayao Miyazaki.

La projection aura lieu le dimanche 25 septembre au cinéma Rialto de Casablanca. Une occasion pour la communauté Otaku marocaine de se rassembler et partager cet amour de la culture japonaise sous tous ses aspects. Mais pour ceux qui ne savent pas ce qu’est la communauté Otaku, c’est une passion qui existe bel et bien au Maroc. La communauté Otaku est, à la base, un terme qui désigne toute personne qui consacre une certaine partie de son temps à une activité d’intérieur et n’est pas forcément reliée à la culture japonaise, mais à la longue c’est devenu le cas. De nos jours, le terme Otaku représente tous les amoureux de l’animation japonaise, de la culture manga (bande dessinée japonaise) et des jeux vidéo. Cette communauté est représentée au Maroc par le biais d’Amine et Manga Afternoon et ce depuis 6 ans au travers d’une centaine d’événements dont le Manga et Gaming Expo qui a eu le droit à sa deuxième édition du 4 au 7 août 2016 au Morocco Mall.

Lors de ces deux éditions, plus de 100.000 personnes étaient présentes afin soit de découvrir le phénomène pour les nouveaux ou d’élargir son cercle d’amis pour les initiés. «C’est une passion, comme pour ceux qui aiment le foot, les sorties, le cinéma, etc. sauf qu’elle est non conventionnelle. Certains la prennent de haut, pensant que c’est quelque chose qui n’est réservé qu’aux enfants, alors qu’en réalité elle va bien au delà», témoigne Amine, un membre de la communauté Otaku.

Certains s’y adonnent depuis un âge précoce. «L’animation japonaise a toujours fait partie de ma vie depuis toute petite. Je rentrais à la maison après de longues journées d’école. Je réalisais mes devoirs et je retrouvais le plaisir de m’asseoir devant la télévision et regarder l’épisode. J’attendais avec impatience», partage avec nous une jeune fille du nom de Ghita. Mais cette passion ne s’arrête pas là : «Quelques années plus tard, grâce à des amis et à Internet, j’en ai appris plus sur cette culture. Regarder des Animes ou lire des mangas pour moi c’est une chose normale comme regarder des films, des séries ou lire des romans pour d’autres». Une communauté à découvrir de près.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *