Concert de bienfaisance à Casablanca : Cheb Khaled y met du coeur

Concert de bienfaisance à Casablanca : Cheb Khaled y met du coeur

«Le bon Dieu ne m’a donné que la voix. Il est de mon devoir de m’en servir pour la bonne cause». Tels ont été les propos de Cheb Khaled avant de se produire, vendredi 22 février 2013, sur la scène casablancaise, pour enchanter son public et.. sauver des vies. En faveur de l’association «Les bonnes œuvres du cœur», le Rotaract HEM-Casablanca a réuni au complexe Mohammed V de Casablanca le roi du raï, le groupe Mazagan et les tambours du Maroc.
C’est pour sauver la vie de six enfants souffrant de malformation cardiaque que l’ensemble des entrées de ce concert de levée de fonds sera versé à l’association «Les bonnes œuvres du cœur».  Pour son fondateur, le professeur Abdel-Ilah Jennane, «6.000 enfants naissent chaque année avec une malformation cardiaque. L’intervention chirurgicale étant extrêmement chère, seuls 350 enfants ont eu la chance d’y avoir accès». En effet, ses opérations coûtent environ de 300.000 euros et très peu de parents ont les moyens de payer cela. Depuis la création de cette association il y a sept ans de cela, plus de 1.000 enfants ont été opérés grâce à des actions caritatives.
Avant sa grande entrée sur scène, lors d’une conférence de presse, Cheb Khaled a dit n’attendre que cela. «Je n’y ai pas réfléchi deux fois. Vous devez tous faire de même. La personne la plus malsaine qui puisse exister ne saura dire non quand il s’agit de sauver des vies de petits enfants», dit-il, non sans fierté.  Pour le roi du raï, la vie n’a pas toujours été facile. «J’ai grandi dans une famille nombreuse, j’avais un frère malade et j’ai toujours consacré ma vie pour ma famille». Sa famille à lui, c’est le Maghreb, il se considère plus maghrébin qu’algérien et se dit avoir autant de devoirs envers le Maroc qu’en Algérie. «Des allers-retours entre les deux pays, j’en ai fait depuis l’âge de 9 ans. Nous devons bouger pour changer les choses et nous avons les moyens de le faire. Ailleurs c’est pire», a-t-il noté.
A cet appel de cœur plus de 3.000 personnes ont répondu sauvant ainsi des vies «dans la bonne humeur». C’est sur ce point que Khaled a longuement insisté. Pour lui, il est difficile de faire dans la chanson engagée. A ce titre il déclare: «A ma façon, je veux propager la joie. Je chante la fête et la paix pour toucher des cœurs et je ne me vois pas faire autre chose».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *