Concours Génération Mawâzine : Les groupes «Tigresse Flow», «Sakadoya» et «Taghrast» primés

Les groupes «Tigresse Flow»de Casablanca, catégorie Hip Hop ; «Sakadoya» de Settat, catégorie Rock  et Thaghrast, catégorie Fusion, ont remporté le Prix « Génération Mawazine » dans le cadre de la 7-ème édition du festival Mawâzine rythmes du monde.
«Sans le concours «Génération Mawâzine», nous aurions difficilement eu l’occasion de diffuser notre art  et de montrer nos talents. C’est l’une des rares manifestations qui promeuvent les jeunes musiciens», déclare à ALM Hicham Hamzi le batteur du groupe «Sakadoya».
«Pendant plus d’une année, nous nous sommes investis à fond, motivés pour  la préparation de ce concours», ajouta-t-il, soulagé que le  groupe «Sakadoya» ait été primé. La cérémonie de remise des Prix s’est déroulée samedi 24 mai sur la scène du parc Nouzhat Hassan à Rabat et a été marquée par des spectacles de groupes participant à ce concours. «Ce trophée qui a récompensé avant tout notre effort, prouve en même temps que la musique métale a sa place dans la nouvelle scène marocaine», déclare Hicham.
Le jury de «Génération Mawâzine» avait la rude tâche de choisir un groupe dans chacune des trois catégories qui sont : la fusion (musique néopopulaire), le rock et le hip hop.  Ce jury était composé de Ahmed Aydoun, musicologue et président du jury, Belaïd Akkaf, compositeur, Younès Migri, musicien ainsi que de la chanteuse roumaine Johanna Rusu. Selon le président du jury, cette 3-ème édition de «Génération Mawâzine» a connu la participation de 136 groupes, toutes couleurs musicales confondues, venus des différentes régions du Royaume. Sur les 114 présélectionnés au niveau régional, dix ont été retenus en finale, a-t-il dit, ajoutant que l’association «Le Maroc des cultures» produira un album et un clip-vidéo pour les trois premiers primés. Selon Aydoun, Génération Mawâzine, espace d’expression, vise à encourager la créativité et l’esprit d’initiative chez les jeunes talents.
«L’objectif de ce concours est de découvrir de nouveaux talents, et leur offrir la possibilité de jouer leur musique dans des conditions professionnelles. Ainsi les lauréats du concours Mawâzine de chaque édition seront automatiquement invités à l’édition suivante où ils seront sur scène aux côtés de grands artistes internationaux», avait déclaré Ahmed Aydoun à ALM.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *