Consécration du Maroc au Caire

Après quatre jours de compétition, la onzième édition du Festival de la Radio-Télévision du Cair s’est clôturé avec la consécration du Maroc. En effet, ce sont en tout neuf productions qui ont été primées lors de cet événement qui a eu lieu du 3 au 7 juillet dans la capitale égyptienne. Les deux télévisions marocaines ont présentés respectivement 18 et 29 produits appartenant entre autres aux catégories de feuilletons, soirées dramatiques, courts-métrages et émissions. La production radiophoniques concourues avec 12 programmes et émissions. Le documentaire "Rakb El haj Elmaghrebi " (préparé et présenté par Soumaya Maghraoui de 2M a remporté le prix d’or en ex aequo avec le documentaire égyptien «Kiraa fi moudakkirat tefle yamale bi al mahajir». «Tahkik» de Mohammed Khatim de 2M s’est vu attribuer le prix d’Or dans la catégorie enquête pour l’épisode consacré aux Marocains résidents à l’île de Corse après les attaques racistes perpétrées à l’encontre de certaines familles marocaines.
Concernant la catégorie des émissions débats et conférences, le programme «Mobasharatan Maakoum» présenté par Jamaa Goulhcen a de sa part décroché le prix d’Or. Ce prix a été décerné en ex aequo avec l’émission "Bioudouh" de la chaîne de télévision égyptienne. Concernant les programmes pour enfants, le réalisateur de l’émission Alam Farid de 2M, Abdelali Larmachi a remporté le prix de la meilleure réalisation en ex aequo avec l’Egyptien,Khaled Jamal. La première chaîne de télévision marocaine (TVM) s’est vue, quant à elle, décerner le prix d’argent pour le téléfilm "Hatta Ichaâr Akhar", pour la catégorie de production télévisée.
L’acteur marocain Hamidou Benmassaoud a remporté le prix de la meilleure interprétation pour son rôle dans le film " Moutarada " de Leila Triki. Le prix lui a été remis en ex aequo avec l’actrice égyptienne Manal Salama, alors que le prix du meilleur réalisateur pour la même catégorie est revenu à Mohammed Akssaib de la TVM pour son film "Hatta Ichaâr Akhar". Cette consécration marocaine aurait quelque peu emboîté le pas aux productions égyptiennes. Selon quelques membres de la délégation présents sur place, les producteurs égyptiens auraient été déçus quand aux résultats du concours. Ils espéraient recevoir plus de prix. Ceci étant donné que le festival se déroule chez eux.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *