Courage, écrivons ! Censure

Voili, voilà. Tout a été dit. Nous existons. Nous vous regardons à travers nos écrans. Nous sommes vous. Votre miroir. Ce que vous êtes ou voudriez être en cachette. Nous disons ce que vous ne dites pas. Nous voyons les mêmes choses avec des regards différents. Vous avec vos yeux d’un monde en phase terminale. Nous avec ceux du nouveau monde. Ce nouveau monde, plus personne ne peut le contrôler. Des lois sont votées dans vos grands pays développés, contre les racismes, la diffamation, le plagiat, le téléchargement illégal de musique, etc. Mais, comme on vous l’a dit tout au long de ce mois de jeûne et de piété, tout ce qui a valeur pour votre monde, est fini. L’autre jour, le nouveau Matin Luther King a été grillé par un Twitt. Il parlait en off à des journalistes d’une télé yankee en traitant un rappeur de son pays «d’abruti» et ça a fait le tour du monde. Il a dû s’excuser. Le ministre du Makhzen français qui avait tenu des propos racistes vis-à-vis d’un ancien colonisé de droite (beurk), a dû s’excuser au Sénat de son pays. Ses mots ont fait le tour du Net grâce à Youtube. Pour éviter la démission exigée par les ex-colonisés et les Français de «souche», il a regretté ses mots. Ainsi va le monde aujourd’hui. Les politiques n’ont plus aucun contrôle sur notre monde. Même les Chinois, les Russes, les Mongols, Iraniens et autres spécialistes de la censure, finiront par abdiquer.
Yes, l’homme est un loup pour l’homme, c’est écrit noir sur blanc dans Wikipedia si vous faites une recherche, «Léviathan» écrit par un certain Thomas Hobbes, un facho…. Votre dictature, démocrature, démocratie, et tous les autres concepts idéologiques fabriqués par vos pères d’idéologues à vous, n’ont plus la même signification dans notre monde. Nous les avons repris et transformés. Et la transformation se poursuit parce que la révolution est, comme on vous l’a dit, permanente.  Vous pourrez nous pister, nous juger, et nous jeter dans votre Tazmamert de bagne. On vous rira au nez. Parce que notre monde se mobilisera contre vous et vous fera très mal. Il salira votre image.  La vôtre plus particulièrement. Parce que pour vous, l’image est une question de survie. Vous avez besoin qu’on dise de vous que vous êtes de bons élèves. Ou des élèves persévérants. Les autres, les développés, sont des appâts plus difficiles. L’image, ils s’en moquent. Ils savent que nous sommes là et ils vivent avec ça.  Vous ? Non. Alors, on vous enfoncera le couteau dans la plaie jusqu’à ce que vous ne puissiez plus supporter la douleur !
Vous avez des types qui veulent vous piquer une partie de votre bled et par ricochet le nôtre. Ils sont installés chez vos voisins, mais c’est principalement à partir de notre monde qu’ils vous coulent. Nous essayons de les chasser. De les pister. De les réduire à néant.
Nous n’avons pas envie de nous couper la moustache comme El Meligui dans la Terre de Youssef Chahine nous.. On y tient à votre bled qui fut le nôtre. Et vous… vous les laissez créer des joujoux pour vous flinguer saperlipopette!!!
Ce n’est que le Net. Que du virtuel pensez-vous. Mais conseil amical chers ancêtres : faites attention, un jeu vidéo où les escrocs tirent sur vos soldats pour jouer, peut tourner au cauchemar. «The Game» , le movie, vous connaissez? A la fin, tout est bien qui finit bien. C’est Hollywood ça. Mais, les yankes qui ont de l’avance sur nos quartiers du Tiers-monde transforment toujours leurs «games» en réalité. Pour finir, vous voyez que nous ne sommes pas des caillera. Pas encore. Profitez-en. N’oubliez pas on apprend vite et nous commençons déjà à courir plus vite qu’Usain Bolt.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *