Dakhla : Le groupement Kobbité et Giudice signent le nouveau musée

Dakhla : Le groupement Kobbité et Giudice signent le nouveau musée

L’architecte marocain Omar Kobbité en groupement avec le Français Erik Giudice ont été choisis, suite au concours international d’architecture, pour la réalisation à  Dakhla d’une institution dédiée à la valorisation de l’histoire et du patrimoine matériel et immatériel des provinces du Sud du Royaume.
Ainsi, ce groupement sera chargé de la conception architecturale et du suivi de la réalisation à Dakhla de cette institution.

Selon l’Agence du Sud, il ne s’agit pas de dupliquer ici des modèles existants mais plutôt d’inventer un lieu culturel de nouvelle génération, un lieu hybride qui prend en compte les réalités du territoire, tout en étant prospectif et inventif dans ses rapports aux contenus et aux publics. Un pôle-musée qui met en valeur des collections et du patrimoine immatériel mais, plus globalement, un pôle à dimension culturelle, touristique, sociétale, économique… rayonnant à l’échelle du territoire.

Ce concept cherche également à favoriser à la fois un lieu identitaire, un lieu de pratique urbaine et un lieu d’ouverture sur le monde. Ce projet repose sur des axes structurants et totalement articulés ; un axe de diffusion  et médiation , un axe de conservation et d’enrichissement des fonds et de préservation permettant, à terme, de faire de cet établissement un centre de référence sur la culture Bidane et du nomadisme dans le Maroc saharien, et un axe de recherche et de partage de connaissances et de savoirs.

Ce projet correspond également à un enjeu culturel et identitaire, à travers la reconnaissance et la valorisation des caractéristiques et spécificités de la population Bidane du Royaume du Maroc. Cependant, il s’agira d’aborder la dimension identitaire non pas comme un facteur de repli mais comme un socle et un élément d’ouverture, de dialogue et d’échange.

Le site d’implantation du futur pôle culturel est composé d’une parcelle d’environ 4.500 m², située au sud de la ville de Dakhla. La parcelle donne directement sur la corniche et sur le boulevard Mohammed V. Le site est en prise directe avec la dynamique urbaine de la ville et sera un élément dynamisant et un pôle d’animation au sein de la cité.

D’une superficie d’environ 4.000 m² couverts, le projet intégrera les fonctions d’accueil, de convivialité, de présentation, d’expositions temporaires, des espaces de médiation, des ateliers éducatifs, des espaces de recherche et de travail, en plus d’un aménagement paysager des espaces extérieurs.

Au-delà de l’enjeu architectural et fonctionnel, ce projet intègrera des dimensions de scénographie muséale et d’aménagement paysager importantes et devra accorder, dès ses premières phases de conception, une attention particulière aux problématiques environnementales et de développement durable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *