Dan Rather jette l’éponge

Dan Rather jette l’éponge

Après 24 ans passés à présenter le journal télévisé du soir de CBS, Dan Rather un des journalistes vedettes aux Etats-Unis a fait ses adieux aux Américains, terminant une brillante carrière par une polémique sur des documents douteux diffusés pendant la campagne électorale.
Même s’il reste collaborateur du magazine d’information « 60 Minutes » l’un des rendez-vous d’actualité les plus prestigieux de la télévision américaine, Dan Rather, 73 ans, qui incarne à lui tout seul l’image du présentateur télé, quitte le paysage médiatique ébranlé par « l’affaire » du service militaire de George W. Bush, devenue le « Rathergate ». Présentés le 8 septembre dans l’émission « 60 Minutes », les documents accusaient George W. Bush d’avoir bénéficié d’appuis pour être affecté dans la Garde nationale du Texas dans les années 70, et échappé ainsi à la guerre du Vietnam. Mais l’authenticité des documents a été immédiatement contestée par des « bloggers », qui ont prouvé qu’ils étaient faux. L’affaire qui a suivi a complètement occulté le débat sur les états de service militaire du président, et finalement débouché sur l’annonce du départ du journaliste de l’antenne. Depuis le 22 novembre 1963, quand il fait son premier grand reportage sur l’assassinat du président John F. Kennedy à Dallas, Dan Rather a été présent sur tous les fronts. Ses heures de gloire, il les doit aussi à quelques interviews exclusives, dont celle de Saddam Hussein peu avant l’invasion américaine, Richard Nixon pendant le scandale de Watergate, et d’un Bill Clinton empêtré dans l’affaire Monica Lewinsky.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *