Dans son nouvel ouvrage «L université de l avenir» : Hafid Boutaleb Joutei pour la création d un espace universitaire maghrébin

Dans son nouvel ouvrage «L université de l avenir» : Hafid Boutaleb Joutei pour la création d un espace universitaire maghrébin

Entamer un livre dédié à la genèse de l’univers pour se retrouver en train de concevoir une œuvre consacrée à l’université. C’est ce qui s’est passé avec le Dr. Hafid Boutaleb Joutei qui a dernièrement édité «L’université de l’avenir», en deux cents pages, chez la maison Toubkal. Un ouvrage dont la publication s’imposait au moment où son auteur n’y pensait même pas, selon ses dires lors d’une rencontre consacrée, mardi dernier à Rabat, à la présentation de ce nouveau-né. C’est aussi une édition qui a eu lieu après la participation de l’auteur, en Tunisie, à un débat portant sur l’université suite à la révolution du Jasmin.
Dans son ouvrage, l’écrivain, ex-président de l’Université Mohammed V à Rabat, s’interroge sur l’apport de la mondialisation pour l’université tout en tirant profit de son expérience dans l’enseignement supérieur. Pour lui, «l’université d’avenir devrait bénéficier aux couches sociales défavorisées parce qu’elles demeurent dépassées par la mondialisation». Celle-ci est, selon Dr. Boutaleb Joutei, influencée par l’invention technologique et impacte la recherche scientifique. Aussi, la mondialisation se manifeste à travers la création de pôles universitaires et la mobilité des étudiants à l’échelle internationale. Pour appuyer ses propos, l’auteur a avancé les chiffres de 135 millions d’étudiants dans le monde, 20 mille universités, 3 millions d’étudiants mobiles et 700 mille étudiants mobiles aux Etats-Unis. Mais qu’en est-il du Maroc ? Aux yeux de l’auteur, qui s’est inspiré dans son livre de plusieurs modèles dont l’expérience des Anglo-Saxons, «notre pays ne devrait pas rester les bras croisés» surtout que l’université est un levier important de développement. D’où sa proposition de créer un espace universitaire maghrébin permettant de surmonter les défis politiques et économiques du Maghreb. Pour ce faire, il invite, entre autres, à la mise en place d’une vision stratégique assez solide, la création de pôles universitaires et l’adoption de textes législatifs destinés aux étudiants recevant leur cursus dans les universités étrangères qui créent leurs filières au Maroc.
 L’auteur, qui a insisté sur l’investissement dans la recherche scientifique, a également appelé à la consolidation de la coopération scientifique avec les pays d’Afrique et ceux du Golfe. Des propositions qui pourraient constituer les dessous d’une vraie vision stratégique !

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *