De la magie dans une cité magique

De la magie dans une cité magique

Et de deux pour le Festival international de la magie de Marrakech. Après le grand succès qu’à obtenu cet événement l’année dernière, les organisateurs de cette manifestation récidivent. En mars 2004, plus de 50.000 visiteurs ont afflué dans les trois lieux du festival, à savoir, Douar Magic , le Théâtre Royal ainsi que le Palais des Congrès. Cette année encore, le Festival international de la magie investira ces mêmes lieux pour offrir des instants magiques aux enfants et au public présents.
Organisée du 17 au 20 mars, par l’Association marocaine des jeunes magiciens en partenariat avec le Centre régional du Tourisme de Marrakech, la deuxième édition du Festival international de la magie se fixe comme objectif d’attirer beaucoup plus de personnes. D’être plus attractif. Pendant 4 jours, les festivaliers pourront bénéficier du spectacle de magie qui sera présenté par 50 artistes internationaux.
L’entrée pour Douar Magic est gratuite. Ce lieu n’est autre que l’esplanade de l’Atlas qui se situe en face de l’hôtel La Mamounia.20 tentes seront installés et abriteront les 50 artistes présents dont Luc Parson et le magicien marocain Baby Dahan.
Les attractions seront gratuits et vont durer de 14 heures jusqu’à 18 heures. Les tours de magie dans cet espace furent un des plus grands succès du festival l’année dernière. En effet, plus de 18 mille spectateurs ont assisté gratuitement l’année dernière à plusieurs attractions magiques. Pour cette même raison, les organisateurs ont décidé d’augmenter le nombre de tentes caidales. Si l’année dernière, leur nombre se limitait à 10, cette année, il sera doublé. 20 tentes caidales prendront place dans ce lieu.
Les artistes magiciens qui présenteront leurs spectacles au Douar Magic sont, entre autres, Francis Lara, Patrice Curt, Guilhem Julia, Jean-Régil, Christphe ainsi que Youssef de Marrakech, l’un des élèves de Baby Dahan. Les tours de magie qui seront interprétés à Douar Magic vont durer pendant 4 jours, toutes la durée du festival. En outre, à côté de Douar Magic, un autre lieu est concerné. Il s’agit du Théâtre Royal. Cet établissement culturel prévoit également l’organisation de séances de magie. Quotidiennement pendant 4 jours, trois séances d’une heure chacune seront prévues.
La première aura lieu à 14 heures, la seconde à 16 heures et enfin la derrière à 18 heures. Les enfants défavorisés, les handiccappés ainsi que les écoliers pourront assister à ces séances gratuitement. Pour la famille, les tickets d’entrée sont fixés à 20 DH. Une façon d’encourager les gens à assister à cette manifestation. Si l’année dernière « le Théâtre Royal a pu offrir un spectacle de qualité à 15.000 personnes en 4 jours, cette année, nous présentons 3 séances quotidiennes pour plus de spéculateurs », soulignent les organisateurs. Et d’ajouter : «Nous nous attendons cette année à 20.000 spectateurs au Théâtre Royal ». Les tours de magie seront préparés par les artistes Greg le Magicien ainsi que Jean-Louis Galidie.
Enfin le troisième lieu de spectacle se situe au Palais des Congrès. Mais ce spectacle ne sera pas gratuit. Les billets pour la séance coûtent 200 dh et 300 dh et seront mis en vente au Théâtre Royal. Ce spectacle n’est autre que la soirée de gala qui sera organisée le 19 mars à 20 heures au Palais des Congrès. Cette soirée sera présentée par Luc Parson en compagnie de Baby Dahan. Elle s’annoncera en deux parties. La première présentera les magiciens Omar Pasha, Valérie, Julius Frack ainsi que les Alciati. Les thèmes de ces spectacles de magie sont dans l’ordre de succession : «Magie noire », «Transformisme », “Chez le coiffeur” ainsi que leurs colombes, leurs perruches et leurs chiens savants».
La deuxième partie sera quand à elle constituée du show de Jean-Régil et sa compagnie «Si Magie m’était contée ». Le programme de la deuxième édition du Festival internatinal de la magie s’annonce donc très riche, le programme est consistant et les artistes nombreux. Quatre jours de spectacles et des tours de magie gratuits. Une façon peut être d’enrichir la vie culturelle de la ville de Marrakech.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *