De toutes les couleurs : La mémoire en couleur

De toutes les couleurs : La mémoire en couleur

Si cette remarque se confirmait statistiquement, on aurait là l’ébauche d’une nouvelle théorie sur la psychologie des couleurs. Je plaisante bien sûr. Mais il y a là, toutefois, quelque chose de vrai.
Je viens de souhaiter bon anniversaire à trois amis artistes-peintres tous du signe des gémeaux. Généralement quand on parle à une personne au téléphone, on l’imagine debout ou assise, on l’imagine dans un lieu déterminé, on imagine ses sourires et ses expressions. Mais moi, au lieu d’imaginer mes amis artistes comme tout le monde, je visualisais leurs œuvres. Et je viens de me rendre compte qu’ils utilisent, tous, des couleurs vives !
Le fait que je sois moi-même gémeaux et que j’ai un sérieux penchant pour les couleurs vives, tend à confirmer ma petite remarque ! Sans aller jusqu’à annoncer une nouvelle théorie sur l’effet des signes du zodiaque sur les artistes, je crois que ce point commun est dû au fait que, les gens nés au printemps ou en été découvrent dès les premiers mois de leurs vies, un monde noyé dans la lumière vive de la saison. Et peut-être que cela reste gravé à vie dans leur mémoire !
Les peintres savent que les couleurs sont le moyen le plus efficace pour caresser le cerveau émotionnel. Généralement les couleurs chaudes excitent, inspirent et motivent. Les couleurs froides calment et tranquillisent. Les couleurs sombres sont perçues comme lourdes et déprimantes. De même que l’orange augmente l’appétit, le bleu relaxe les patients après les opérations chirurgicales, le rose excite la majorité des hommes… On dit aussi qu’il y a moins de suicides sur les ponts sombres qu’on repeint en couleurs plus brillantes.
Alors voilà, la couleur n’a pas seulement une influence sur nos émotions, elle a aussi une grande capacité à stimuler notre mémoire. Notre système visuel exploiterait les couleurs de manière très efficace. En d’autres termes, notre système mémorise les scènes colorées (surtout les scènes en couleur d’origine naturelle) de manière plus efficace que celles en noir et blanc.
Dans ce sens, des chercheurs européens ont réalisé plusieurs expériences sur quelques dizaines d’individus. Dans l’expérience de base, les participants ont regardé une cinquantaine de photos dont la moitié était en couleur et l’autre en noir et blanc. Puis les chercheurs ont mélangé les photos déjà vues avec une autre cinquantaine de nouvelles photos. Une fois la centaine de photos mélangée, les chercheurs ont demandé aux participants de montrer celles dont ils se rappelaient le plus. Le constat général est que ces derniers se sont rappelés essentiellement des photos en couleur ! A d’autres patients, on a fait subir la même expérience mais avec des photos uniquement en noir et blanc. Ils ont eu beaucoup plus de mal à se rappeler !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *