Debbouze interdit en Algérie

Debbouze interdit en Algérie

Jamal Debbouze est interdit d’entrer en Algérie. Le visa demandé il y a une semaine auprès des services consulaires lui a été refusé. L’humoriste français d’origine marocaine devait accompagner l’équipe du film «Indigènes» pour faire la promotion de cet opus-événement. La projection du film en avant-première devait avoir lieu samedi dernier à «l’Algeria», une des plus grandes salles de cinéma de la capitale algérienne. Vers celle-ci, des milliers de spectateurs ont afflué pour assister à la projection, mais un changement dans le programme faillit tout faire capoter. L’équipe du film qui ne pouvait pas se séparer de Jamal Debbouze s’est difficilement résolue à faire le déplacement sans lui. Il convient de rappeler que ce comédien qui joue le rôle de Said dans le film s’est rendu au Maroc le 4 octobre en compagnie de Samy Nacéri et du réalisateur Rachid Bouchareb pour prendre part à l’avant-première officielle de «Indigènes» qui a eu lieu au Mégarama à Casablanca. Pour ceux qui l’ignorent encore, ce long-métrage revient sur un pan de l’histoire de la France ; une histoire à laquelle ont participé des milliers de tirailleurs maghrébins et africains. Le jour même de la sortie du film en France, le président français Jacques Chirac a décidé d’aligner la pension de ces anciens combattants à ceux de leurs frères d’armes français. Après son escale au Maroc, l’équipe des «Indigènes», commandée par Rachid Bouchareb,  donc finir par présenter ce film en Algérie, pays natal du réalisateur. Selon le producteur Jean Bréa, les raisons du refus de délivrer un visa à Jamal Debbouze n’ont pas été explicitées par les autorités algériennes.
Ceci d’autant plus que ce n’est pas la première fois qu’il se voit refuser d’entrer en Algérie. Le même scénario s’est produit en avril dernier lorsqu’il devait se rendre à Alger pour présenter son dernier one man show : «100% Jamal Debbouze».
Annoncée, démentie, confirmée et finalement annulée la représentation que Jamal Debbouze devait donner à Alger a fait la une des journaux. Certains journaux algériens n’ont pas hésité à donner leur explication à ce refus de demande de visa. L’un d’entre eux a affirmé à cet égard que «Debbouze ne manque pas une occasion de célébrer la marocanité du Sahara». Est-ce pour cela que l’Algérie l’a déclaré persona non grata?

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *