Décès de l’écrivaine marocaine Malika Najib

Décès de l’écrivaine marocaine Malika Najib

L’Union des écrivains du Maroc (UEM) a annoncé le décès, mardi 5 avril 2016 à Rabat, de l’écrivaine Malika Najib des suites d’une longue maladie.

Malika-Najib
Malika Najib

Le président de l’UEM, Abderrahim El Allam, a indiqué que l’Union a appris avec une profonde affliction la nouvelle du décès dans une clinique de Rabat de l’écrivaine Malika Najib qui a laissé derrière elle plusieurs oeuvres.

La défunte avait reçu le Prix Ibn Batouta de littérature géographique décerné par le Centre arabe de la littérature géographique, au titre de la période 2013-2014, dans la catégorie de la meilleure étude pour un ouvrage sur la présence de la femme dans les écritures des explorateurs durant les 18ème et 19ème siècles.

Née à Arfoud, feue Malika Najib avait obtenu une licence en littérature à la Faculté des lettres et sciences humaines à Rabat, poursuivi des études en droit et communication et exercé comme administratrice dans la fonction publique.

Ses travaux ont été publiés dans plusieurs supports nationaux et arabes dont le quotidien « Al Alam, « Zamane » et « Culture » (tunisien).

Le corps de la défunte sera inhumé au cimetière de Hay Riad à Rabat après la prière du Dohr.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *